Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

"Si vous avez entendu l'appel de l'Orient...

Vous n'aurez plus jamais besoin de rien d'autre,

que de ses fortes senteurs d'épices,

du soleil, des palmiers et des cloches des temples,

Sur la route de Mandalay...."

Rudyard Kipling

( auteur de ce poème mondialement connu...sans y être jamais allé, parait t-il ..)

Mandalay, sera donc notre premier contact avec le Myanmar, après le long voyage passant par Bangkok, rendu plus court par l'affabilité extrême du personnel de Thai Airways et la curiosité de découvrir ce monstre qu'est l'A 380..

L'ancienne capitale royale, devenue une cité économique incontournable par ses rapports commerciaux avec la Chine, reste une capitale spirituelle avec ses dizaines de monastères et pagodes et ses milliers de moines...

La première visite pour la flamboyante pagode Mahamuni justifie le qualificatif de "Cité d'Or" attribué à la ville..

Le Bouddha de la pagode principale est vénéré dans tout le pays..

Et l'on vient de loin lui faire l'offrande de feuilles d'or que l'on colle sur son corps (bouffi au fil du temps par tout cet or !) dans l'espoir de la guérison d'un problème de santé, d'une meilleur situation financière..ou d'une réincarnation dans une vie meilleure..

Les Birmans de toute condition donnent une part étonnante de leurs revenus en offrandes religieuses...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Il y a tout un artisanat de l'or dans des échoppes que l'on peut visiter, pour la fabrication de ces feuilles d'or extrêmement fines, destinées à être vendues aux fidèles à l'entrée des pagodes pour un prix somme toute modique en tout cas à nos yeux de pays riches (elles sont...vraiment très fines!)

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Les moines sont partout dans la cité...que ce soit, comme ici, au moment des cérémonies d'offrande quotidiennes pour recevoir leur repas lié à la générosité des donateurs, dans une longue procession attirant badauds et touristes, ou l'on se sent un peu de trop..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Ou bien dans la vie de tous les jours, comme ici les transports en commun !

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Les scènes de rue montrent qu'il va falloir composer avec l'alphabet birman..par exemple pour séparer les toilettes pour hommes de celles des femmes !  mais on apprend vite...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

L'usage que l'on peut faire des deux roues est beaucoup plus inventif (et moins règlementé!) que chez nous

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Le monastère Shwe Nandaw est le témoin miraculé d'une époque révolue...

Le Palais royal entièrement en bois de Teck, ayant été complètement ravagé par les flammes pendant les combats de la guerre de 39/45, il n'en reste comme témoin que ce monastère transporté hors du palais antérieurement...

Et le raffinement infini des sculptures sur bois est tout à fait fascinant.. on passerait des heures à explorer jusqu'au moindre bas-relief...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Une attraction incontournable en fin de journée :  le coucher de soleil en se baladant sur le pont U Bein en périphérie de la ville, dans l'ambiance emplie de sérénité du lac et de la campagne environnante....

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Ce n'est pas seulement pour touristes, comme vous pouvez le voir !

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Et c'est là, les visiteurs étant totalement embrumés le premier soir après ce long voyage...  que l'ambiance de la campagne birmane se glisse en eux pour y délivrer ses sortilèges..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Et on l'entend... l'appel de l'Orient ...

Allez, pyan do mai !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article