Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 08:40

Je dois prendre garde à ce que ce blog ne devienne pas une rubrique nécrologique.. en vous infligeant mes états d'âme chaque fois que disparait quelqu'un qui avait du sens pour moi

Mais là... l'émotion est trop forte..

Leçon de vie...

Il ne faut pas rester sans voix devant la disparition de Simone Veil...

C'est important... elle laisse au monde une leçon...

 

.

Ce qui est fascinant chez elle, c'est que son histoire n'est  pas seulement celle d'une vie, elle en a eu plusieurs...

 

Auschwitz bien sur ... et la force d'y survivre, car on le sait...

C'était peut-être de la chance de passer la sélection pour se retrouver dans la bonne file à l'arrivée sur le quai... mais ensuite pour survivre à l'enfer.. et tenter d'y faire survivre sa famille....il fallait une force intérieure hors du commun...

Puis le retour en 45 qui a brisé tant de déportés enfermés dans le drame que la France déniait à leur retour..

Pour  trouver la force non de seulement survivre mais de vivre et fonder une famille qui traversera les années..

Et donc une deuxième vie de mère et d'épouse , initialement femme au foyer dans le milieu bourgeois tres traditionnel de l'après guerre, où devenir magistrate était un combat à gagner contre la tradition familiale et un mari .. aux convictions de l'époque !

Puis une troisième vie de magistrate (gagnée donc de haute lutte) en tant que femme investie de l'idée de la justice et  de l'interet général comme par exemple sa lutte contre les conditions de détention des établissement pénitentiaires..

Puis une autre vie encore, celle de femme politique avec les guerres sans merci que cela sous-entend, presque à reculons au début chez cette magistrate  sans étiquette.. qui accepte un poste de ministre de la santé consciente que la mission assignée par Giscard était terrible..

Affronter un monde d'hommes indifférents aux drames que vivaient les femmes et prêts à toutes les bassesses pour lui faire la guerre, avec le fait, en plus, que ce soient  ceux de son propre "camp" politique

Et à mon avis le plus impressionnant , dépasser ses propres convictions intimes sur l'avortement, pour donner aux femmes un choix qu'elle n'approuvait pas personnellement, simplement parce que c'était une question  de justice ... 

C'est ce point précisément qui a fait d'elle une icône à mes yeux.. dépasser ses convictions pour l'interet général... au prix de subir la violence que l'on sait, parce que, c'est une évidence, dans la société telle qu'elle était à l'époque.. seule une femme pouvait le faire...

Puis  une autre vie encore pour ne pas en rester là et passer au  combat qui avait surement a ses yeux le plus d'importance, accompagner l'Europe dans ses premiers pas au parlement européen.. pour un monde qui avance vers moins de noirceur.. et que Auschwitz devienne impensable dans un monde en marche au quel elle croyait.. disant rester optimiste ...

Puis enfin, a l'heure de se mettre en retraite politique, accepter la présidence de la fondation de la Shoah, pour jusqu'à  la fin de sa vie marteler inlassablement la leçon qu'entretient la mémoire de la Shoah,

Non pour s'y figer dans la souffrance, mais pour ce qui me semble le fil rouge de sa vie..

Avancer... Construire...

Au revoir madame Veil...

comme le dit un des commentaires à votre sujet depuis hier..

Vous étiez "au dessus"...

Et le monde a un peu plus de sens grâce à la leçon que votre vie nous laisse...

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article

commentaires