Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

La routes des Indes...

Nos souvenirs et impressions  se déclineront avec cet intitulé, qui souhaite insister sur la première notion que nous ramenons de ce voyage... L'Inde au singulier n'est pas un bon reflet de ce géant qui est multiple...

-  Multitude de langues... (22 officielles plus ... toutes les autres!)

- Mosaique d'états dans une nation fédérale, certains ultra-libéraux, d'autres (le Kerala) communistes...  

- Spécificités  culturelles, politiques, et géographiques du sud, tropical et fier de sa culture millénaire (il vous faut retenir ce mot : la culture  dravidienne de la population originelle de l'Inde du Sud opposée à la population aryenne de l'Inde du Nord),

- Etats du Sud en défiance vis à vis  du Nord dont ils ne parlent pas la langue (ici on parle tamoul, et non hindi...), et ou la co-existence est plus apaisée qu'au Nord (nous a t'on dit) entre la minorité musulmane et la majorité hindoue... (15% de musulmans c'est bien  une minorité, mais en Inde , 15%... c'est 170 millions de gens!) dans cette période ou le parti ultra-nationaliste hindou est au Pouvoir et souffle sur les braises qui ne sont pas éteintes depuis la partition sanglante  entre l'Inde et le Pakistan au moment de l'indépendance en 1947..

Bref... nous ne dirons pas que nous avons visité l'Inde... Nous dirons que pour un (premier) voyage sur la route des Indes,  nous avons pris contact avec l'Inde du Sud et en particulier le pays Tamoul, le Tamil Nadu, en hommage aux origines de la Réunion...

Nous vous raconterons doucement, au fil de notre périple,  les questions que soulève un tel voyage, loin d'être anodin... le contact avec la spiritualité, la réincarnation, le système des  castes officiellement aboli mais toujours dans les têtes, la misère cotoyant l'opulence dans une apparente indifférence... un système de pensée millénaire à l'opposé du nôtre qui interroge nos valeurs d'un occident sûr de sa supériorité et de ses  certitudes .... abondamment questionnées...

Mais pour aujourd'hui, seulement quelques images à chaud, en première esquisse,  avant que les souvenirs se décantent..

La routes des Indes...

Tout voyageur en sortant de l'aéroport.. est sous le choc de la circulation en ville ...impossible pour un non initié ! On n'échappe pas à la notion qu'il y  un milliard 300 millions de gens en Inde .. et la circulation à Madras...(4eme ville d'Inde)  est impressionnante.

La routes des Indes...

On guette les images "cliché" de l'animal sacré.. mais elles sont exceptionnelles, la divagation des vaches en milieu urbain.. est interdite de nos jours... (c'est déja assez le bronx pour circuler !)

La routes des Indes...

Les routes de campagne permettent de respirer ( au sens propre.. parce que la pollution est... visible : on ne voit pas le soleil à Madras..). Les deux roues sont optimisés en passagers... et marient modernité et élégance sur les routes du Tamil Nadu.

La routes des Indes...

On est bien en Asie, et dans cette Inde du Sud tropicale... les rizières mettent une ambiance inimitable...

La routes des Indes...

La ville de Pondichery est une destination idéale pour un premier contact avec une foule bien moins compacte, des écarts sociaux moins criants  et ses temples typiques du Tamil Nadu. Allez.. un deuxième mot à apprendre (et ça sera tout pour aujourd'hui): ces tours à la déco bariolée par le panthéon des dieux hindous s'appellent des gopurams !

La routes des Indes...

Dure initiation (il faut bosser!) pour s'y retrouver dans la complexe et foisonnante mythologie hindoue : Alors, voyons, c'est qui celui là ? Ah oui, c'est Vishnou  parce qu'il a un coquillage dans une de ses mains gauches !

La routes des Indes...

Visite des temples marquées par la rareté des touristes occidentaux par rapport.. aux très nombreux pélerins indiens..

La routes des Indes...

Ou des touristes de la nouvelle classe aisée de ce pays pointant au deuxième rang mondial des puissances économiques.. Les (charmantes) jeunes filles  en goguettes s'amusant à être prises en photos avec les occidentaux...

La routes des Indes...

Le hasard a fait que nous étions là pendant la fête des  moissons (appelée Pongal), très importante au Tamil Nadu, et nous avons vu les gens décorer chaque matin pendant 4 jours le seuil de leur maison par  les kolams, effigies géométriques colorées en signe de bienvenue et de prospérité après les moissons.

La routes des Indes...

On promène les effigies des divinités habituellement sises dans les temples pour les monter aux dévots dans les rues dans une ambiance agitée et bruyante  à grand renfort de tambours  (mais ça .. on connait à La Réunion!)

La routes des Indes...

Le troisième jour, dans les villages , est  un hommage aux vaches dont les  cornes sont parées de couleurs vives et que la famille amène pour la parade, sur la place du village, évènement festif dans la bonne humeur que l'on est fier de montrer au touriste occidental venu s'intéresser à cette coutume.. On vous en reparlera...

Voilà... C'est tout pour aujourd'hui... 

D'autres articles plus tard lorsque toutes ces impressions seront un peu décantées... pour l'instant... reprise du boulot demain !

Pooittu warrän !  (Au revoir en tamoul..)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article