Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Lorsqu'on choisit la destination Tamil Nadu, c'est le premier argument touristique avancé .... Ils sont partout, au détour de chaque quartier... avec leurs gopurams colorés visibles de loin.. les temples tamouls ... nous confirmant bien que nous sommes ici aux origines d'une des communautés principale de La Réunion...

Comment ?  C'est quoi un gopuram ?  Et bien mais... je l'ai dit dans  l'article précédent ;-)

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Bon, pour que ça soit dit... il n' y pas que des temples dédiés à l'hindouisme,  il ya aussi des mosquées (communauté musulmane dont j'ai déja parlé) .. et des églises !  car il y a ici  une minorité catholique  (on a vu des cathédrales dont une à Chennai qui serait une des trois au monde avec Rome et saint Jacques de Compostelle...   contenant des reliques d'un des apôtres, Saint Thomas !)

Donc en fait pour que ça soit clair, quelques définitions...

- Un hindou n'est pas un habitant de l'Inde : c'est un pratiquant de l'hindouisme.

- Un  habitant de l'Inde c'est un indien (et il y a donc, n'en déplaise aux ultra-nationalistes hindous, des indiens catholiques ou musulmans...)

- Un tamoul ce n'est pas un adepte d'une religion spécifique : c'est quelqu'un qui est originaire  du Tamil Nadu (ils sont donc en majorité hindouistes)

Pour info, les tamouls ont émigrés dans le passé vers le Sri Lanka tout proche ou ils sont les perdants d'une sanglante guerre civile entre la majorité bouddhiste et la minorité tamoule : ils y sont  victimes de ségrégation et de répression... ce qui les conduit à émigrer depuis peu.. vers La Réunion !

Ils arrivent depuis quelques temps sur des coquilles de noix ayant traversé l'Océan Indien et espérant une nouvelle vie ici comme leurs ancêtres émigrés ici après la fin de l'esclavage  .. Alors qu'ils sont accueillis, en fait, par la police des frontières et en grande majorité renvoyés chez eux après une étude expéditive (4 jours!) de leur demande d'asile...

Cette digression refermée, on visitera ici deux types de temples

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

De très anciens temples bâtis par des dynasties révolues comme ici le temple du rivage à Mahabalipuram, étape entre Chennai et Pondichéry, datant du 7° siècle.. Ce sont des monuments historiques et non des lieux de culte.

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Néanmoins, bien plus que des touristes occidentaux, on y voit surtout  des pélerins indiens  (il y a 7 villes saintes dans l'hindouisme ou il est bon de venir une fois dans sa vie en pélérinage..).  La plus célèbre est Bénarés avec ses ablutions rituelles dans le Gange, mais le Tamil Nadu fait partie de la liste...

Bon.. en fait sur la photo.. ce sont des écoliers en voyage scolaire avec leurs maitresses dont l'uniforme est, ma foi, fort seyant  ;-)

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Ces temples millénaires sont dans un état de conservation étonnants et de fascinants bas reliefs content la foisonnante mythologie hindoue.

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Il n'y  a pas que des bas-reliefs.. mais aussi .. des hauts reliefs (!) avec des sculptures immenses.. 

Voici  ici  la descente du Gange qui serait le plus grand au monde (en Inde on aime bien les superlatifs.. et dire qu'on a le N° 1 mondial !)

Et puis, bien sur, après les monuments historiques, il y a donc les temples "lieux de culte".. que les voyageurs  étrangers peuvent visiter, comme dans les autres religions, en tenue "décente" et en se déchaussant (comme en Asie du Sud-est : prévoir des savates pour le tourisme, c'est plus vite fait car on se déchausse toutes les 5 mns!)

Simplement, les non-croyants ne peuvent pas accéder aux sanctuaires ou sont déposées les effigies des divinités, en raison de cette notion avec laquelle j'ai du mal d'impureté... Le non croyant.. il est impur... et donc seuls les croyants font la queue pour aller dans le sanctuaire faire une offrande...

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Mais les touristes sont admis dans le reste de l'enceinte du temple .. pendus aux explications du guide pour se retrouver un peu dans le complexe panthéon hindou qui défile sous leurs yeux en levant la tête...  Un instant, on croit que ça va être facile, avec le plus reconnaissable, Ganesh et sa tête d'éléphant...

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Naivement, on demande au guide pourquoi il a une tête d'éléphant,  croyant que ça va être une gentille petite histoire..  Erreur !

Son père était Shiva, pas vraiment un tendre, qui est revenu un jour de plusieurs années de guerre pendant lesquelles l'enfant était devenu un jeune homme que son père n'avait pas vu depuis qu'il était minot.

Et ne voila t'il pas.. qu'il était chargé  par sa mère, Parvati,  de garder la porte de la chambre  pendant qu'elle prenait son bain, alors que l'autre revient de la guerre... un peu pressé de retrouver sa femme si vous voyez ce que je veux dire...

Et le gamin, pas au courant du complexe d'Oedipe visiblement  : "On ne passe pas , je suis le gardien de Parvati !" Ni une ni deux... son père... lui coupe la tête !

S'ensuivent des retrouvailles un peu perturbées avec son épouse qui n'a plus vraiment la tête à la bagatelle devant la dépouille de son fils.. et envoie son mari en exil pour réparer sa faute..

En exil, il a une vision qui lui dit : tu pourras prendre la tête du premier être vivant que tu vas rencontrer.. et cela redonnera la vie à ton fils !

Et voilà...vous avez deviné quel animal il a rencontré en se réveillant de sa transe...

Cette digression (encore une!) refermée, il apparait vite que ça va être compliqué.. Certes le guide au début se veut rassurant : "C'est simple, il ya 3 divinités dans l'hindouisme" 

- Brahma, le créateur de l'univers 

- Vishnou, le conservateur de l'univers qui veille à son maintien en ordre de marche

- Et Shiva le destructeur, qui assure le renouvellement des choses qui doivent évoluer

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Voici donc Brahma, facile à reconnaitre car il est  représenté avec 4 têtes (enfin...souvent.. et c'est un premier problème: il y a plein de représentations possibles) ... Ceux qui sont attentifs  me diront : ben.. sur la photo il n' y a que 3 têtes ?  Et bien la 4° ... est de l'autre côté, dans son dos !

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Ici en revanche on hésite .. il y a  plusieurs bras.. ça n'est pas décisif, ça peut être Vishnou ou Shiva.. Il n' y a pas de monture représentée qui permettrait de trancher (un oiseau pour Vishnou, un taureau pour Shiva..) Il faut regarder les effigies dans les mains (comme pour les saints catholiques, en fait..) et le coquillage dans la main gauche... c'est Vishnu !

Mais comme si ce n'était pas siffisamment compliqué,  il y a en plus les avatars de chaque divinité !

Non, ce ne sont pas des personnages de James Cameron, mais des représentations qu'utilisent les dieux pour venir sur terre accomplir les différents exploits de la mythologie hindoue.. et il y en a pleins ! Par exemple Khrishna, bien connu chez nous par la secte de ses adeptes.. est un avatar de Vishnu.

Autre exemple :  Shiva dont vous venez de voir qu'il n'est pas commode, a une épouse, Parvati,  pas franchement avec bon caractère non plus et qui a elle aussi.. pleins d'avatars.. Vous commencez a comprendre que ça va être compliqué ?

Sur la photo, l'avatar le plus connu de Parvati, la terrible déesse Kali que vous voyez ici.. en train de se préparer à dévorer les entrailles d'une femme qu'elle vient d'éventrer pour donner naissance à son bébé...

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Revenons quand même a des ambiances plus méditatives comme ici, les bassins sacrés jouxtant le temple de Kanchipuram, une des  7 villes saintes de l'hindouisme ...

Accueillis par les brahmanes, les prêtres situées tout en haut de l'échelle de la société indienne,  les gens viennent faire des offrandes de fleurs et de bougies (ainsi que des billets pour les brahmanes.. qui ne perdent pas le nord ... et ne sont pas que dans la spiritualité !) .... avant de reprendre le cours de leur vie.

La routes des Indes (2) : les temples du Tamil Nadu...

Contrairement à ceux qui se sont exclus de la société pour devenir des ascètes, les Sadhus, que l'on croise, squelettiques et couverts de cendres, perdus dans leur monde..

Voilà... Esquisse de visite dans l'univers de l'hindouisme et sa résonance si forte pour une partie des voyageurs en Inde remettant en cause leurs certitudes matérielles... Au point d'en faire un syndrome psychologique bien connu décrivant la déstabilisation que ça procure qui fait "partir en live " certains voyageurs ...

Vous l'aurez devine ça ne nous est pas arrivé  (!)

D'abord 10 jours c'est bien court et puis  je reste bien trop profondément ancré dans ma défiance des doctrines religieuses qui enseignent plein de beaux préceptes mais  servent surtout ensuite à justifier à ce que les gens se massacrent entre eux depuis toujours, ce qui reste le cas, ici comme ailleurs, avec les émeutes meurtrières entre hindous et musulmans...

Mais quand même..  pendant un instant,  lors de la visite d'un temple.... quel est ce sentiment d'envie qui surgit en regardant les gens se recueillir devant une bougie vacillante, à la recherche d'une sérénité qui serait cachée quelque part au fond de soi...  là- bas  où l'on  n'a peut-être jamais  su la trouver ? 

Comme dans la chanson,  pour un instant... pour un instant seulement...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article