Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Ils nous avaient manqués....ils sont incontournables lors d'un voyage à Madagascar !

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Les hommes les ayant chassés de leur habitat naturel par la déforestation... pour les voir, dorénavant, il faut aller dans des réserves ou leur survie dans les années à venir dépend probablement de nous les touristes...  En effet, vu le désengagement d'un  état malgache en déshérence... dans la région de Fort Dauphin en tout cas... si l'on veut voir des lémuriens : c'est dans une réservé privée.. 

Et si on veut que la réserve privée s'inscrive dans la durée... il faut qu'elle ait des visiteurs !  Lors de notre escapade d'une semaine à Fort Dauphin , nous n'avons donc pas manqué de prendre la petite route de campagne qui mène à la réserve privée de Nahampoana.

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Vue en route sur le Pic Saint Louis qui domine la baie de Fort Dauphin , sommet  dont on nous a expliqué qu'il ya encore une quinzaine d'années,  il était couvert de forêts dans une ambiance perpétuellement brumeuse... reléguée au rang des souvenirs par la déforestation de la montagne...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Paysages de rizières, la base de l'alimentation ici...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Et scènes de vie villageoises au bord de la route

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Vie d'un autre temps que la nôtre...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

30 à 40 mns de route cahoteuse nous emmènent à l'entrée de la réserve qui ne fait pas dans le décorum.. et ou l'on découvre un guide convoqué spécialement pour nous, sinon il serait resté chez lui car des visiteurs... il n' y en a pas tous les jours !  Et encore le vol direct vers Fort Dauphin déclenche un petit frémissement de fréquentation...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

L'interet n'est pas que dans la faune, mais aussi dans la flore exhubérante des banians, camphriers et autres vetivers...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Les toujours spectaculaires bambous géants...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Et le plaisir de retrouver  l'emblème de Madagascar, le Ravenale, ou arbre des voyageurs

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Sans oublier une petite balade en bateau sur une petite rivière dans une ambiance "African Queen" avant de se consacrer aux stars.. avec la découverte des espèces du sud de Madagascar.

Le plus connu avec sa queue annelée, le lemur catta ou Maki

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Et sa vie de couple... attendrissante !

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Plus difficile à voir, car plus discret, le lémur à collier roux, spécifique de la région de Fort dauphin

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

ses favoris roux qui lui donnent son nom et son air presque triste...

Et pour finir , le plus renommé, le Sikafa, ou Propithèque de Verreaux si on préfère les noms savants, emblèmatique des lémuriens du sud de l'île, cèlèbre pour ses sauts d'acrobates quand il se déplace sur le sol, avec sa bouille  ahurie...

Chroniques malgaches (19) : le retour des lémuriens....

Ces petits animaux en grand danger d'extinction sont toujours aussi craquants... et je serais bien surpris que nous ne retournions pas les voir pendant les quelques années qui nous restent à passer dans l'Océan Indien ...

Sans doutes lors d'un voyage moins "express" que cette courte escapade dans le Sud, probablement  en direction de  l'ouest malgache et ses mystères, voyage  qui est dans les tiroirs... A suivre dans une nouvelle saison des chroniques malgaches !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article