Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Quittant le secret Wayanad, nous avons pris la route vers le Sud ou se situent les pôles touristiques du Kerala que vous voyez sur la carte..

Vous y repérez  Cochin, (maintenant appelée Kochi),  l'ancienne capitale (la nouvelle, toute au sud, Trivandrum n'étant pas une destination touristique) et plus bas Allepey et Kottayam, portes d'entrée des fabuleux Backwaters pour lesquels tout le monde vient au Kerala...

En effet Cochin,  (à l'origine un comptoir portugais malgré le nom francophone..) s'est implanté historiquement au niveau de l'estuaire de tout un réseau de lagunes intérieures, les Backwaters, dont nous parlerons dans un autre article.

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

C'est donc avant tout un port ou subsiste encore, en grande partie pour les touristes, une zone de petits pêcheurs utilisant d'anciens carrelets,  originaires  non pas de Charente maritime (!) mais de Chine,  dit-on.... pour une pêche qui n'est plus miraculeuse depuis longtemps ...

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Mais toute activité liée à la pêche reste  photogénique...

L'offre touristique se situe dans la vieille ville à l'extrémité d'une presqu'ile (entourée d'un cercle rouge sur le plan ) appelée Fort Kochi, ou les touristes  logent dans des pensions   sur place pour ensuite la découvrir  à pied, à l'écart de l'agitation de la bruyante cité moderne voisine d'Ernakulam. 

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Un séjour de 2 ou 3 jours ici est une pause bienvenue dans une ambiance surannée, sans voitures,  et... au calme ce qui est rare en Inde !

 

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Les balades se font à pied dans un décor de vieilles maisons au pied d'arbres centenaires ou plane le souvenir de tous ceux qui se sont succédés ici, portugais, hollandais, anglais.... dans une cité à la tradition de tolérance religieuse ou se cotoyaient hindous, chrétiens , musulmans .. et même une communauté  juive influente , aujourd'hui pratiquement disparue

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

On y visite donc aussi bien une cathédrale que la synagogue du quartier juif,  mais aussi   les fresques murales de la place publique avec une jeunesse faisant le lien entre passé et modernité

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Le 21° siècle, est, bien sûr, présent et  les petites ruelles ont  bien intégré la présence des touristes !

On y voit  Bed and breakfast, petits restos ou goûter la délicieuse cuisine kéralaise, (moins épicée qu'ailleurs en Inde , elle est facilement accessible aux palais occidentaux...) et puis aussi ... centres ayurvédiques ou les occidentaux viennent tenter de gérer leur mal de vivre... pour des massages aux masseurs.. souvent improvisés ;-)

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

La sortie des écoles semble  d'une autre époque pour nous dont l'école publique a banni les uniformes..

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Mais la modernité est bien là .. avec les manifestations contre une  loi modifiant l'accès à la nationalité hindoue dont vous avez certainement entendu parler, à l'occasion d'émeutes sanglantes dans le Nord de l'Inde pendant notre voyage ... et qui continuent d'ailleurs au moment ou j'écris cet article 2 mois plus tard....

Les Indiens ont ré-élus le nationaliste hindou Narendra Modi et son parti controversé flattant à l'extrême le nationalisme Hindou opposé aux 15 % de musulmans vivant en Inde.

Fort de cette ré-élection récente, il a fait passer une loi changeant les conditions d'accès à la nationalité indienne, initialement pour la faciliter pour les immigrés venus des pays voisins... à condition qu'ils soient hindous !!! (les musulmans immigrés n'ayant pas droit  à cet accès "rénové" à la nationalité indienne..)

Cette loi à l'évidence discriminatoire à mis le feu aux poudres dans le Nord de L'Inde ou persistent des tensions électriques entre les deux communautés (le bain de sang entre musulmans et hindous lors de l'indépendance restant une plaie jamais refermée..)

La routes des Indes (9) : La vieille ville de Cochin, entre passé et modernité...

Le truc, c'est qu'au Kerala existe une tradition de respect entre religions comme je le disais (catholiques, musulmans et hindous) qui vivent en bonne entente.... alors les manifestations se font dans le calme , (la main sur l'épaule au lieu de se jeter des pierres) sans avoir besoin d'affronter la police comme au Nord,

En effet, le gouvernement de l'état du Kerala étant des opposants à Modi, il encourageait  la contestation de cette loi et c'est lui qui avant appelé à une grêve générale pour protester contre la loi !  Donc pas de risque que la police tire sur les manifestants, comme à New Dehli ...

Encore un argument pour la destination Kerala, chers lecteurs du blog  !!!

Allez... Pooyvaraam !   (au revoir en malayalam, la langue de l'état du Kerala...)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article