Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

L'hopital, tétanisé,  s'est mis au ralenti à La Réunion ou le nombre de cas de Covid est encore "gérable",  et ou nous espérons tous que le confinement qui a été plus précoce ici nous évitera le drame qui prévaut en Europe... Du coup, toutes les activités "non covid" sont figées... et ma belle spécialité  en fait partie .. me revoilou donc sur le blog pour vous distraire ...

Je vous emmène  en 2002, ou les enfants avaient (voyons.. je pose 4 et je retiens 2..) 15 et 13 ans... année à marquer d'une pierre blanche car... ce fut la dernière année a être partis au bout du monde tous les 4 ensemble... Et oui...l'année suivante... à 16 ans... c'était bien plus tentant  de partir en stage d'équitation dans les Cévennes que de prendre l'avion avec les parents....et c'en fut fini des voyages à 4...

Nous avions donc choisi cette année là de mettre nos pas dans ceux d'un routard pas comme les autres...

Un routard qui, quand il revient d'un tour du monde en bateau,  ne fait pas un petit blog de voyage comme certains qui se croient malins, mais un livre fameux , "Le voyage du Beagle"... et tire, de ce voyage, excusez du peu, la théorie de l'évolution.. C'est la qu'un auteur de blog se sent tout petit ;-)

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Pour ceux qui hésitent (c'était mon cas) à situer les iles Galapagos sur la mappemonde, un petit coup de pouce...

Annexées au 19 ° siècle par l'Equateur, elles sont restées une province de ce pays, même si leur statut est spécial : c'est un parc national dont le tourisme est très règlementé (pas assez au gré des associations environnementales, comme toujours..)

II faut  faire escale à  l'aéroport de Quito, et prendre ensuite un petit avion à condition de s'être déclaré comme visiteur auparavant et que le quota ne soit  pas atteint...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Le temps de faire le trajet (c'est à 1000 kms quand même) et l'on débarque à l'unique aéroport de l'archipel,  à Puerto Ayora, dans l'île de Santa Cruz.

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

La nous attendait le petit bateau (capacité d'une douzaine de touristes, si je me rappelle bien) qui allait nous emmener 8 jours d'île en île (enfin.. dans celles qui sont accessibles a un nombre très réglementé de touristes.. car bon nombre d'iles sont des sanctuaires interdits..) Et, après un délai de quelques heures à ce que la scopolamine agisse contre le mal de mer,  a commencé... la magie

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

En dehors de l'ile de Santa Cruz, la majorité des autres îles sont indemnes de la présence humaine et la nature  offerte donne l'illusion d'être...originelle ..

Une semaine pour  se transformer en naturalistes amateurs avec une pensée inévitable pour  le grand Charles D.  qui en a tiré sa théorie. Bon, ça lui a pris du temps quand même...  il a longtemps bossé en rentrant.. mais quand meme ... il ya des routards qui en ont plus dans le ciboulot que d'autres ;-)

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Les paysages de ces petites îles battues par les tempêtes... (ou la vie a livré,  pour perdurer, un combat plus facile à concevoir que dans d'autres lieux du globe) sont austères...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Voire.. très austères....

Selon les îles et la façon que la  vie végétale a choisi pour plus ou moins se développer (différente pour chaque île c'est tout l'interet du truc!) L'ambiance volcanique y est frappante (on est sur.... le point chaud des Galapagos !)

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Et sur telle île, telle espèce végétale a réussi à s'accrocher..

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Sur l' autre île c'est une autre espèce qui s'en est sortie.. puis s'est adaptée.. Genre.... si il y a des animaux terrestres gourmands de mes fruits (des iguanes ndlr) , je développe des épines sur le tronc pour les empêcher de bouffer mes fruits.. sur telle autre ile, s'il n' ya pas d'animaux  terrestres ... pas besoin d'épines !

On se sent des naturalistes amateurs, on vous dit !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Et puis au sein des ces paysages arides,  les espéces endémiques  sont  au rendez-vous .

La première qui saute aux yeux dès qu'on accoste sur une plage par petits groupes très réglementés : l'otarie des Galapagos... Elle ne sera pas difficile à observer, comme pratiquement toutes les espèces locales, elles n'ont pas de prédateurs (sur terre.. parce que dans l'eau il faut compter avec les requins..) et elles  sont donc d'une absolue indifférence aux êtres humains. Les conditions d'observation sont de ce fait  extraordinaires.

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Il ne reste qu'a choisir entre les photos de cet animal aux étranges pattes bleues

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Que ça soit leur vie sociale

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

ou les attendrissants  juvéniles..

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Carrément craquants...!

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Au dela de  la plage, les sentiers sont strictement balisés pour limiter l'impact sur l'écosysteme.... mais les animaux n'en ont cure et il faut bien prendre garde ou on met les pieds pour ne pas (comme j'ai failli le faire) marcher sur un nid ou un oiseau  posé au milieu du sentier et qui n'a pas la moindre envie de s'écarter !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Le premier oiseau par le nombre .. le fou à pieds bleus avec son regard ahuri  que l'on peut photographier de près comme jamais je n'ai approché un oiseau !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Les rapports sociaux et les parades de séduction sont... à se tordre de rire

C'est resté  dans mon souvenir, après toutes ces années, l'animal emblématiques des Galapagos.

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Un peu moins commun sur les sentiers, le fou masqué... 

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

La grande frégate , spectaculaire avec son appendice rouge chez les mâles qui sert parait il à rouler les mécaniques devant les dames

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

L'albatros des Galapagos qui ne se reproduit que sur une seule de iles  de l'archipel, l'Espanola,  ou l'on peut assister à son étonnante  parade nuptiale

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Le pélican brun,  lui, est très commun aux 4 coins de l'archipel ...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Le manchot des Galapagos, lui, est endémique. De toutes les espèces de manchots, il est  celui qui vit le plus au Nord !  Etant au départ plutôt adapté au froid, et installé là à cause d'un courant froid venu de l'Antarctique, , le courant de Humboldt, il vit dans l'eau pendant les chaudes heures diurnes et ne vient sur terre que le soir.

Son pire ennemi est le phénomène El Nino qui lorsqu'il survient est responsable d'un réchauffement des eaux dans cette région du monde et d'une raréfaction en nourriture (algues et donc.. poissons)  : les manchots... meurent de faim !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Si même les crabes sont photogéniques, il faut en venir à ceux qui font la réputation de l'archipel : les iguanes endémiques des Galapagos.

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Comme les autres espèces, l'observation ne demande pas de gros efforts .. Les iguanes marins sont des centaines sur les rochers ou ils se reposent , maladroits et disgracieux entre deux plongées ou, cette fois dans leur élément, ces herbivores sont des nageurs gracieux...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Look assez "venu du fond âges" par exception géographique.. Leur couleur, leur taille et leur morphotype varie selon les iles ou ils vivent, alimentant encore la théorie que vous savez...

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

L'autre espèce tout aussi facile à observer sur le bord des sentiers balisés, l'iguane terrestre autrefois en très grand nombre que Darwin avait spécifé dans ces notes avoir "un air stupide" ;-)  Je l'ai trouvé pour ma part assez fascinant et il est longtemps resté en photo  encadré sur un mur  à Nîmes..

Autrefois en très grand nombre il en reste 5 à 10000 ayant souffert des activités humaines et de l'introduction de prédateurs dont son habitat était dépourvu : vu sa bonhomie et son indifférence aux êtes humains ...c'est effectivement une proie facile !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Voilà...  Extraordinaire voyage ... dont je me demande en voyant cette photo si nous n'avons pas une certaine responsabilité dans le choix de vie de notre fille, devenue depuis ... (l'auriez vous devinez ?) naturaliste !

Time machine 2002 (1) : Sur les traces d'un routard pas comme les autres... aux Galapagos

Les enfants en voyage.... Une famille aux 4 coins du monde....  En 2002, une page s'est tournée comme je l'ai dit plus haut... et les enfants ensuite se se sont envolé pour leurs voyages à eux....

Alors je termine en  paraphrasant des québecois célèbres dans la famille pour le redire  à nos enfants : "Même si on sait bien que tout' dure rien qu'un temps.. On a aimé ça que vous soyez pour un moment, nos étoiles filantes..." Mais, bon... ils le savent bien...

Allez, Nou ar Trouv tres vite pour une autre balade sud-américaine en 2002 (une fois la-bas , on a profité..)

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article