Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Après l'étape du lac Baikal, nous avons repris le train à Irkoutsk pour la suite du notre route vers l'orient... à destination de la Mongolie,  toute proche comme vous l'avez vu sur la carte de l'article précédent.

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Changement de train et de personnel donc.. car il ne s'agit plus du transsibérien, mais bien du transmongolien, avec un chauffeur .. qui n'est plus russe !

Et , surprise, la chef de wagon nous propose une introduction "sexy"  à la Mongolie !

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Dès la ville frontière de Soukhe-Bator,  on voit par la fenêtre du train que l'ombre du  grand frère soviétique reste bien présente, dans ce pays qui (j'ai vérifié sur wikipédia 16 ans plus tard !) reste gouverné par le parti révolutionnaire du peuple mongol...

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

On arrive finalement (bien vite si l'on compare à l'interminable  trajet précédent à travers la sibérie)  à la capitale Oulan Bator étalée au pied de montagnes arides.... pour faire une  bien trop courte halte de 3 nuits dans ce pays qui mériterait tellement plus pour découvrir ses extraordinaires paysages...

Mais bon... c'est qu'ensuite on avait  encore un train à prendre ;-)

 

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

La capitale, seule véritable ville du pays qui concentre un tiers des 3 millions d'habitants de la Mongolie, nous a semblé austère avec ses grands bâtiments "soviétiques"  et ses fresques dédiées aux héros du peuple....

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Mais Oulan Bator reste néanmoins dans notre souvenir comme le premier contact de notre vie avec un monastère boudhiste, la religion principale de Mongolie, redevenue autorisée depuis le chute de l'URSS (d'après ce qu'on nous adit ça ne rigolait pas avant et il ne faisait pas bon être moine boudhiste...).

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Comme vous l'avez déjà lu sur ce blog, le boudhisme est revenu ensuite souvent dans nos voyages, il est là quelque part dans  notre vie et c'est bien en Mongolie que nous l'avons rencontré pour la première fois...

Et à ma grande surprise... moi l'athée convaincu... je suis resté profondément rêveur  devant ces images de moulins à prière

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Autre visite sur les hauteurs qui dominent Oulan Bator pour un site de chamanisme la tradition ancestrale mongole qui prévalait avant l'arrivée du boudhisme... et qui est toujours pratiqué...

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Les touristes souhaitent  rapidement quitter la ville  pour découvrir les grands espaces  emblématiques de cet immense pays semi-désertique (2 habitants/km2), le mode de vie semi-nomade de sa population rurale  et les paysages sont effectivement fascinants...

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Les yourtes qu'on monte et démonte selon l'évolution des pâtures du bétail, l'accueil souriant que vous fait une famille pour expliquer sa vie rude et austère et les enfants à cheval dès le plus jeune âge laissent rêveur le voyageur occidental....

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Quand ce n'est pas, plus au sud..... (à travers les vitres du train..) les paysages mythiques du désert de Gobi et ses chameaux...

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Depuis la libéralisation post-soviétique, existe un revival de la culture traditionnelle avec musique et danses traditionnelles que j'appréhendait un peu avant la représentation, de peur que ça soit trop éloigné de nous (j'ai un peu de mal avec lamusqiue traditionnelle japonaise par exemple..)

                             Mais pas du tout ! Au contraire je suis resté sous le charme :-)

Time machine 2004 (3) : les steppes de Mongolie....

Bien des années plus tard, reste  avant tout le souvenir que la halte de 3 jours sur le trajet du transibérien était bien trop courte , que les immenses paysages de Mongolie, la culture si différente et l'accueil  chaleureux et souriant que l'on y fait aux voyageurs  (on avait beaucoup ri !) auraient mérités beaucoup plus.... un voyage à part entière...

Je me rappelle de notre souriante guide, déçue, presqu'offusquée qu'on n'accorde pas plus de temps a son pays lorsque nous avons annoncé reprendre le train pour la Chine....et nous faisant toucher du doigt un antagonisme profond des deux pays voisins....nous disant , en ne plaisantant qu'à moitié :

"Vous verrez.. en Chine, si quelqu'un vous fait un sourire, contrairement à nous, c'est qu'il veut vous vendre quelque chose !"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article