Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

La pandémie nous en avait privé... 

Notre bouffée d'oxygène annuelle est de retour : nous avons pris fébrilement nos billets  des le premier jour de mise en vente , comme tout le public qui remplit les salles  depuis des années, et nous avons fait honneur au 18° festival du film d'aventure de la Réunion !

Les frissons que nous connaissons bien sont revenus des le début de la première projection et pendant les échanges traditionnels avec les protagonistes des films ensuite.. et c'était reparti pour des leçons de dépassement de soi, de curiosité de l'autre, de sens à donner à sa vie et ces soirees du festival dont on ressort le coeur gonflé d'émotion et d'espoir en l'humain... 

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Premier coup de coeur : "Alaska-Patagonie" de Sophie Planque.

L'incroyable défi de Sophie et Jérémie se lançant à vélo pour un périple de 23000 kms pendant deux ans et demi joignant l'océan arctique et la terre de Feu, alors que Sophie n'avait jamais utilisé son vélo autrement que pour aller acheter du pain !

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Les images sublimes alternent les paysages de grand nord (puis de grand sud!)

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

avec les paysages andins comme ici les salars argentins..

Mais c'est surtout un incroyable témoignage de volonté devant l'adversité des éléments, du froid, de l'altitude,  des blessures, de la fatigue et des moments de galère...

Où les gens vont-ils  trouver la force de faire des trucs comme ça ? On imagine des espèces de super héros et on les voit après la projection touchants d'humilité et de simplicité expliquant comment ils faisaient pour rester un couple malgré  les disputes sous la tente !

Enorme coup de coeur ensuite pour "The long walk" d'Aleksandra Orbeck-Nilssen.

Le message d'espoir et de recherche de sens  de cette jeune femme au parcours de vie atypique

Imaginez... une jeune norvégienne mannequin de mode à New York à 18 ans qui plaque tout parce que ça lui semble vide de sens et qui part en Namibie pour une mission humanitaire.. Namibie ou elle est encore 10 ans plus tard après  son coup de coeur avec le peuple San dans le Kalahari.

Peuple San chez qui elle vit, dont elle parle la fascinante langue avec ses "clics" et qui part en compagnie de deux membres de la tribu, Cui et Kamache,  pour une traversée de la Namibie à pied de 1300 kms autant initiatique pour elle que pour eux qui n'ont jamais quitté leur  territoire du Kalahari

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Je craignais un peu, d'après  le résumé, un film avec des images de la jolie blonde dans le désert... mais (même si Aleksandra est photogénique, reconnaissons le ;-) c'était bien plus que cela et comme elle le voulait  les vrais héros ce sont Cui et Kamache.

Après l'émotion pour nous, déjà,  de retrouver les extraordinaires paysages de Namibie ravivant des images d'il ya bien des années... peuple San chez qui nous avions fait une brève mais fascinante excursion..

La science de la nature des Sans pour résoudre les problèmes d'une telle marche en autonomie pendant des jours , trouver de l'eau et se nourrir avec un simple arc et des flèches empoisonnées, faire du feu avec deux morceaux de bois pour le campement du soir fait beaucoup réfléchir..

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

C'est bien la rencontre troublante entre notre monde occidental en perte de repères et de sens et la sagesse terrienne ancrée dans le respect profond de la nature du peuple San qui est le coeur du film...

Ils sont vraiment tous les trois frères et soeurs, selon ses mots, chacun sortant plus riche de ce mélange improbable..

Et sur scène, ensuite à la question "Comment reviens t'on d'une telle expérience pour reprendre le cours de sa vie ? "

La réponse fuse : "On n'en revient pas"...

Ca vous change a jamais et elle se consacre maintenant a faire connaitre au monde la culture du peuple San à l'aide de conférences et d'expositions culture dont elle pense que le monde a besoin au lieu de la faire disparaitre...

Et comment ne pas être touchés pour nous que  le même sentiment anime envers la culture polynésienne (après le voyage qui a changé notre vie a nous!)  et dont nous continuons à penser que le monde aurait beaucoup à apprendre d'eux , comme de tout ce qui est différent..

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Et pour finir, place à l'émotion avec un grand E... avec "Rosy" le raz de marée émotionnel de Marine Barnerias

Jeune femme au tempérament bien trempé chez qui une neurologue pressée et distante franchit la porte de sa chambre d'hopital pour lui annoncer à 21 ans qu'elle a une sclerose en plaques puis sort de sa chambre en lui laissant le dépliant d'une association si elle souhaite des infos...

Chez elle, cela ne va pas se passer comme ça et pour lutter contre son désarroi, sa colère, son incompréhension de ce qui lui arrive, au lieu d'aller sagement voir un neurologue pour prendre un traitement, elle va tout plaquer, laisser son compagnon, sa famille son travail et  va partir toute seule huit mois pour comprendre ce qui lui arrive et résoudre des questions sur la maladie, sur elle,  sur quoi faire de sa vie ...

Pour en revenir et faire ce film pour dire que l'annonce de cette maladie a été au final une chance qui lui a permis d'aller a la rencontre d'elle même et d'apprendre à vivre (discours troublant pour moi qui ait écrit des choses voisines il y a plus de 30 ans après mes neufs mois de chimiothérapie dont j'ai toujours dit qu'ils m'avaient enrichis...).

Ok le films est très égocentrique .. mais c'est bouleversant... on rit, on est en colère, on pleure, mais au final  on en ressort gonflé par la phénoménale  énergie positive  de cette pile électrique de 5000 volts

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

En Nouvelle Zélande d'abord, elle va partir à la rencontre  de son corps dans les randonnées exigeantes de ce pays magnifique pour savoir s'il lui réponds toujours...

Et elle va un soir donner un nom à  sa maladie : d'ou le titre, Rosy qu'elle  a extrait  du vilain mot de sclérose pour en faire sa compagne de vie  au lieu d'une ennemie...

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

En Birmanie ensuite en quête d'une pause de spiritualité  lors d'une retraite de méditation improbable et douloureuse au départ  pour elle qui est un moulin à parole volubile et exubérant !

Pour ensuite  apprendre grâce à la méditation que dans la vie les  souffrances comme les joies sont éphémères et qu'on peu les remettre à leur place pour qu'ils n'envahissent pas notre vie

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Et enfin en  Mongolie pour s'ouvrir à la vie et tous les possibles dans les grands espaces de la steppe en partageant deux mois la vie d'éleveurs de rennes nomades..

 

Festival du film d'aventure de la Réunion : leçons de vie...

Rosy, une expérience à ne pas manquer,  un hymne à la vie et une   belle rencontre avec l'incroyable énergie de la vibrante et passionnée Marine Barnerias ..

Et vous le comprenez maintenant.. le festival du film d'aventure de la Réunion... c'est devenu fondamental pour nous !

Et je vous laisse avec eux tous, dans la bande annonce du festival.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article