Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après unanatahiti, voici omalareunion : les nouvelles aventures des quinquas sous les tropiques...

Le film du trimestre...

Enfin, une petite arrivée de films non blockbusters a la Réunion en cette rentrée.... 

Enfin un film avec Isabelle Carré, pas trop tôt ;-)

Ca nous change un peu parce que depuis 2 ou 3 mois, si vous n'aimez pas les dinosaures et les super héros... pas grand chose à se mettre sous la dent dans les salles obscures de la Réunion...

Mais là, pas d'hésitations..

Le coup de coeur est pour "Revoir Paris" d'Alice Winocour... un film fort, forcément  émouvant vu le sujet, mais avec beaucoup de pudeur et de sensibilité  pour, comme l'héroine, remettre des mots sur l'indicible des années après...

Le film du trimestre...

Déjà, bien sur.. l'émotion du sujet est très vive  avec  ces images de restaurants martyrs qui reviennent en mémoire..

Comme je l'avais dit à l'époque sur le blog.. j'étais à Paris ce soir là... et j'étais moi aussi au restaurant en terrasse, simplement c'était dans un autre quartier... ce qui fait que je suis toujours là, mais avec une petite voix qui ne cessera jamais de me dire "C'aurait pu être moi"...

 Et du coup je suis comme tous les Parisiens.. les attentats ... c'est personnel 

Mais le film est bien plus que cela ..

Il y avait tant à craindre sur ce sujet, le pathos, la surenchère, la violence ...

Le film du trimestre...

Mais ça n'est visiblement pas le genre d'Alice Winocour

Son genre c'est s'intéresser à ce qui se passe dans la tête des gens.. 

Marquée par les évènements par le fait d'avoir un frère rescapé du Bataclan, elle a voulu savoir et raconter ce que peut être la vie après avoir survécu .. 

Et c'est non seulement bouleversant d'humanité avec, je l'ai deja dit,  beaucoup de délicatesse dans le traitement des personnages mais c'est surtout passionnant de justesse pour dire qu'une vie cassée... ça ne peut plus reprendre comme avant et que la déchirure et le désarroi ne peuvent être compris .. que par des gens qui l'ont vécu aussi...

La description pleine d'humanité de l'association des victimes , de la déchirure  de l'irruption de l'impensable dans sa vie, de la culpabilité d'avoir survécu,  mais aussi de la face cachée de l'immigration à Paris se rajoutent  au  parcours de reconstruction de l'héroine pour rendre le film riche et passionnant....

Et, en plus,  de cette noirceur surgit un message d'espoir parce qu'on peut être sauvé et se reconstruire ... juste parce que quelqu'un vous a tenu la main ...

Le film du trimestre...

Et que dire de Virginie Effira, qui trouve sans doutes là (pour l'instant !) le rôle de sa carrière.. C'est vrai, on la voit beaucoup au cinéma.. mais elle atteint  dans ce film des sommets

Son personnage à la mémoire brisée  déambulant  dans les rues de Paris en ayant perdu le fil de sa vie est d'une profondeur inédite..

Un beau film, sur un sujet impossible, fort, émouvant, intelligent et sensible et qui  finit sur une note d'espoir...

A ne pas manquer !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article