Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 06:07

Un voyage à Madagascar, c'est beaucoup d'images, de sensations, d'émotions, et peut-être avant tout un recentrage sur ce qui est vraiment important et ce qui est futile...Une leçon de vie...

Beaucoup à dire, donc, avec et l'envie...de donner envie !

Ce sera donc l'objet de chroniques malgaches, étalées au fil des semaines car il y a trop a raconter ..

Et puisqu'il faut commencer par le commencement, un voyage à Mada, ca débute à Antananarivo, "l'endroit des milles guerriers".... et c'est un choc..

Disons le tout de suite, le voyage dans le reste du pays se fait dans une ambiance très différente, avec une population vivante, digne et souriante dans l'adversité.. et nous sommes revenus sous le charme, bien décidés à retourner là-bas..

Mais Tana, c'est dur...Le choc d'une ville du tiers monde, ou les gens sont venus s'échouer aux remparts de la misère et du désespoir et ou le but de la journée, en se réveillant le matin, c'est comment on va se débrouiller pour aller jusqu'au soir..

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

La découverte de la ville se fait tout en dénivelés, de collines en collines..

Il y a trois villes ..

La ville haute, on sont les quelques monuments dont les restaurations sont en stand-by ou les visites supprimées pour l'instant, comme toute l'ile, figée dans la "transition" depuis la prise de pouvoir du président actuel...

Une photo étonnante de la ville haute, que je soumets aux Lyonnais parmi les lecteurs :

Ne dirait on pas une colline de la Croix-Rousse de l'hémisphère Sud ?

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

La ville intermédiaire, ou nous logions... au sein d'un dédale de coquettes petites ruelles pavées, avec parfois un sens de la déco remarquable, comme la devanture de notre hotel.

Au fait, rappelons le aux lecteurs distraits..ici, en juillet, c'est l'hiver austral.. et on est à 1300 m d'altitude : Alors ceux qui ont oubliés la polaire..vont le regretter !

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Et puis, la ville basse...ici prise du haut de la colline du palais de la Reine, et c'est une autre histoire....

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Dans la ville basse, une promenade laisse un sentiment difficile..comme sur l'allée de l'indépendance, citée dans tous les guides...mais ou je ne recommanderai pas d'aller seul avec son appareil photo..

Même si on était prévenus : "pas de signe de richesse, pas de bijoux.." on avait pensé etre OK, mais un appareil photo, de simples boucles d'oreille qui ne sont pas en toc..les yeux de la misère sont à vifs et vous suivent du regard...

Je recommanderai d'etre avec quelqu'un du coin, qui fait l'interface entre deux mondes tellement éloignés l'un de l'autre qu'il ne faut pas etre naif et se promener seul à Tana, le nez en l'air...

Et, disons le tout de suite, ce sentiment ne nous est plus jamais arrivé ensuite pendant le reste du voyage

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

L'évidence du dénuement et d'une population aux prises avec la lutte quotidienne passe au premier plan d'images qu'on aurait voulu anecdotiques de taxis d'un autre age avec le slogan : "Une 4l est éternelle..."

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Ici, une voiture, de l'essence..c'est inconcevable....c'est un autre monde

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Et, chaque jour, il faut faire face au combat quotidien pour se débrouiller jusqu'au lendemain..

Alors, c'est sur...nous les Vazahas, les blancs...

On se dit que bien des problemes dont on se lamente à tour de bras....ils sont souvent..ridicules !

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Bon, malgré tout, nous sommes venus faire du tourisme, et comme tous les touristes , Tana, on n'y reste qu'une nuit avant de partir à la découverte de la grande ile.

Pour aller à Diego Suarez, tout au Nord, deux solutions :

- La route : mille kilomètres avec 3 jours de route...

- ou Air Madagascar ..en 1h et quelques..

Bon, ben..destination, l'aéroport !

Et déja, sur la route de l'aéroport, les rizières aux portes de la ville....

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

La lessive se gère... différemment...

Chroniques malgaches (1)  : Rencontre avec Tananarive...

Et comme il faut se débrouiller chaque jour, quand les rizières ont livré leur récolte, pas le temps de flaner, on laisse la terre sécher et on se convertit en fabrique de briques...

Voila...A suivre, d'autres chroniques à ne pas manquer car le voyage ensuite a fait place à des sensations très différentes, puisque, comme je l'ai dit, nous sommes revenus sous le charme, bien décidés à revenir..

C'est donc que la suite ...est passionante, si ! si!

Alors comme on dit ici : "Veloma !" ( Au revoir..)

Partager cet article

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Madagascar
commenter cet article

commentaires