Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 17:57

Il faut parfois assumer ses contradictions....

Combien de fois me suis-je entendu dire que j'étais exaspéré de la résurrection des héros dont l'auteur est mort, repris par d'autres à des fins mercantiles et artistiquement vouées à la déception...

Et d'assurer haut et fort que jamais je n'achèterai les Blake et Mortimer, Astérix ou autres Millenium ressortis de leur tombe...

Et pourtant....

Me voila qui me précipite le jour de la résurrection d'une BD disparue avec son auteur depuis...20 ans ? plus ?

C'est que...c'était trop dur de vivre sans lui...

Le retour du gentilhomme de fortune....

.

Comme tant d'autres il y a 20 ans...

Depuis "la Ballade de la Mer Salée", il était le compagnon de mes voyages imaginaires et c'est un peu sa route , je pense , que j'ai suivie ensuite de par le monde...

Corto Maltese... le héros romantique ...

Toujours en quête d'ailleurs..et qui ne sera jamais chez lui nulle part..

Son cynisme ironique,

Son gout pour les causes perdues,

Son aversion pour les frontieres et l'ordre établi,

Ses amis plus ou moins recommandables et mystérieux dans chaque coin du monde...

Et les femmes qui refusent à chaque fois de le suivre dans son voyage sans fin......

Comme l'une d'entre elles lui dit un jour :

"Ce que tu cherches...ça n'existe pas..."

N'est-ce pas vrai pour chacun d'entre nous?

Le retour du gentilhomme de fortune....

C'est bon de te retrouver, Corto Maltese....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans BD
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 13:33

2015 étant une année faste pour l'agence Daillie Favre, j'ai une nouvelle fois l'occasion de faire un article "Tour de l'ile en famille" à l'occasion de la venue cette fois de ma petite soeur et son amie Laurence..

Petites futées toutes les deux, elles sauront lire, entre les photos, l'émotion et la joie des moments passés ensemble, à partager avec elles notre passion pour notre île d'adoption...

Voici donc quelques images, prises par elles-mêmes, d'un tour de notre île organisé par l'agence..... comme dab, afin de donner des idées à d'autres lecteurs qui hésiteraient à "sauter la mer" pour venir nous voir...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Zappant volontairement les images de la cote ouest et du lagon (pourtant dans le programme de chaque séjour, bien sur !) on débute par le charme plus sauvage et pus spécifique de la cote Est à l'Anse des Cascades...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

A l'Est, trop souvent délaissé par les touristes, Saint André et ses temples, berceau de la culture tamoul de l'ile, si présente à La Réunion...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

A l'Est, toujours, les plantations de vanille et la délicate et amoureuse science de la culture et de la maturation des précieuses gousses...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Le tour se poursuit par le Sud sauvage à Saint Philippe sous l'impressionnante présence tutélaire du volcan...tapi tout là haut...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Tout autour d l'ile, on n'a que l'embarras du choix entre différents jardins botaniques qui réservent de nouvelle surprises à chaque visite en fonction des différentes moments de l'année, comme ici la chance d'être là pour la floraison de ce qui n'est habituellement qu'une liane pendante ordinaire.. et devient pour quelques jours un extraordinaires enchevètrement de fleurs bleues, la Liane de Jade...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Même s'il est considéré comme invasif vis à vis de l'espèce endémique, le Lézard vert de Madagascar reste photogénique... et en plus exhibitioniste !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Gros succès auprès des visiteuses des sentiers côtiers du Sud, surplombant le combat sans fin de la houle et des falaises, comme ici au Cap Méchant..

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Coucher de soleil sur le site du Four à Chaux dans le délicieux petit village de Manapany dont on vous parle si souvent...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

En poursuivant le tour vers l'Ouest, un séjour loin des foules dans le petit port d'Etang Salé, secret et nonchalant..... et pourtant plein de surprises en snorkeling...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

On n'a rien contre l'Ouest non plus et le port de Saint Gilles, plus couru et moins secret, offre son aquarium et ses safaris en mer..

Si, cette année, les baleines se sont faites très rares (effrayées par les ondes négatives des travaux pharaoniques de la nouvelle route du littoral, dit-on..)

Ca n'est pas grave... il reste les dauphins qui par groupes de centaines d'individus fréquentent nos côtes à l'année et assurent le show !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Mais malgré les charmes du bord de Mer si contrasté d'une cote à l'autre...vient forcément l'heure ou le guide, vous emmène, bon gré mal gré, vers les petites routes de l'intérieur et les destinations terrestres qui font la spécifité de La Réunion..

La spectaculaire cascade Langevin ou bout d'une route improbable qui emmène au coeur de la vie créole

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Même s'il n'y fait pas chaud en cette saison hivernale que sont les mois de juillet aout, l'agence met systématiquement au programme la Plaine des Cafres dans les hauts de l'île ou troquer tee-shirts et sandales contre polaires et chaussures de marche !

Commentaire inquiet des visiteuses : Euhhh.... c'est vraiment obligatoire d'aller se cailler en altitude ? .

Eh oui, les filles...c'est obligé...sans cela, on n'a pas vu La Réunion...

Comme par exemple, le vertigineux point de vue des quelques cases de l'improbable ilet de Grand Bassin, desservi seulement par un sentier redoutable par son dénivelé..et par une benne hélitreuillée pour livraison des marchandises.... quelques centaines de mètres plus bas !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

L'incontournable et majestueux massif du Piton des Neiges dominant la Plaine des Caffres dans la lumière du début du jour...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Et, à tout seigneur, tout honneur...

La route du volcan qui fait à chaque visiteur le même effet, celui d'être transporté sur une autre planète par une faille spatio-temporelle...

Même si le volcan, tout au fond de l'image se cachera ensuite dans les nuages qui sont en train de l'envahir...

La plaine des sables, c'est un spectacle à elle toute seule !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Mais, bon.... définitivement ... ce qui a le plus de succès auprès des visiteuses....

C'était quand même le bord de mer !

Pas vrai, les filles?

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:27

Cette fois, vous vous dites : ça ne va plus du tout chez lui...

Non, mais qu'est-ce que c'est que ce titre ?

Pourquoi pas les cours de la bourse, tant qu'on y est !

Eh bien... c'est pourtant vrai...

On a pris un plan d'épargne et on en parle sur le blog..

Nous avons souscrit un PEZ !

Un plan d'épargne...pas comme les autres!

Il s'agit d'un Plan d'Epargne Zebu !

J'ai le plaisir de vous présenter Téméraire, notre zébu, que nous avons acheté pour le revendre selon le principe du micro-crédit à Daniel RAMAROLAHY, paysan, père de 3 enfants, qui vit à Madagascar, à 100 kms d'Antsirabe ...

Lui pour qui un zébu est fondamental dans la vie de sa ferme..

Après notre dernier voyage à Mada, nous avons souscrit ceci dans la cadre de l'association

"Zebu Overseas Board" dont je vous laisse trouver vous même les initiales trouvées avec malice par la bande de potache qui a créé cette association...

(comme quoi l'humanitaire ne nécessite pas forcément de se prendre au sérieux!)

Le principe est très sympa.

On achète un zébu pour qu'un paysan puisse l'acquérir grâce au micro-crédit sur 3 ans, et ensuite, vous avez récupéré votre mise, en Ariarys, donc à ré-investir sur place de la même façon !

Et vous êtes cordialement invités à venir voir votre zébu dans son cadre de vie..! ( ce que nous comptons bien faire d'ici un an ou deux).

Bien sur, on est à Mada., les choses se font à leur vitesse...

Et l'asso était bloquée pendant des mois pour raisons de controle administratifs suite au changement de régime...

Il a donc fallu 10 mois... mais ça y est !

Téméraire fait notre fierté ;-)

Allez, je vous laisse avec les coordonnées de cette asso sympa :

www.zob-madagascar.org

(ça y est, vous avez trouvé les initiales?)

Veloma !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Madagascar
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 14:02

Au loin sur notre île...on essaye de parler sur ce blog de choses légères pour vous donner des ambiances d'ailleurs et vous changer les idées...

Mais parfois, la légèreté, ce n'est plus possible...

Une très vieille chanson, écrite en 1962, résonne à nouveau dans ma tête devant ce qui se passe en Europe...

Elle faisait référence à la guerre du Vietnam, mais les questions posées..... restent non résolues .

Questions sans réponses....

"How many times can a man turn his head,

Pretending he just doesnt't see ?

Et moi , aussi des questions sans réponse se bousculent dans ma tête...

Face à ce qu'il faut bien appeler un exode en marche vers l'Europe, un "élan de solidarité" se ferait jour à la suite de la publication d'une photographie... qui, nous dit-on, provoque une "prise de conscience"...

Qui sommes nous donc, nantis comme petites gens de l'Europe, pour attendre d'être manipulés par une photo sordide que nos journalistes (et nos dirigeants) utilisent pour orchestrer une campagne médiatique ?

Questions sans réponses....

Quel type d'anesthésie est sécrétée par le monde occidental pour avoir besoin d'une telle photographie pour réagir ?

Car enfin, qui peut dire qu'il ne savait pas?

Depuis combien de temps aligne t-on les milliers de morts en Méditerrannée ,

Depuis combien d'années les horreurs commises en Syrie par une dictature d'autant plus sanguinaire qu'elle est aux abois et par un état islamique réactualisant la barbarie au 21° siècle,

Depuis combien de semaines décrit t-on cet exode tragique en marche vers l'Europe ?

Et il faut une photo pour que des associations reçoivent des propositions d'hebergements et que les maires proposent un chiffre de migrants à accueillir ?

Il faut des photos pour qu'on s'aperçoive que l'on est face à des êtres humains qui fuient un cauchemar pour sauver leur vie et celle de leurs enfants?

Eh bien mettons des photos alors !!!

Questions sans réponses....

Faut-il une photo pour que ceux qui ne l'auraient pas imaginé se rendent compte que ce sont des pères ?

Questions sans réponses....

Faut-il une photo pour découvrir avec stupeur que ce sont des mères ?

Questions sans réponses....

Faut il une photo pour voir que ce pourraient être nos enfants ?

Et encore, si le plus douloureux... c'était de découvrir qu'il faut une campagne médiatique centrée sur une photo sordide pour déclencher une prise de conscience...

Mais malheureusement, le plus étouffant...

C'est de lire un sondage qui dit que 56 % des français sont contre un élargissement des conditions d'accueil des migrants...

Faut-il en urgence recruter parmi ces 56 % de sondés les candidats volontaires à bâtir une infamante barrière de barbelés tout autour de l'hexagone, comme en Hongrie ?

Questions sans réponses....

Personne ne voit-il donc qu'aucune barrière ne les retiendra, qu'ils ont fuit l'horreur et la mort et que , mûs par le désespoir, ils n'ont plus rien à perdre ?

Alors , même si des tas de questions se bousculent, ne soyons pas naifs...

Ces images impressionnantes d'exode vers un supposé havre européen ne sont elles que les prémices de bouleversements de grande ampleur ?

D'autres exodes ne sont-ils pas à venir, après des décennies de déni de réalité de la part des pays riches ne voulant pas voir les tragédies à leur porte et tout étonnés qu'on enfonce soudain ladite porte ?

Ces images d'une Europe acculée à une évidence qu'elle ne voulait pas voir et dont l'édifice est lézardé par ses divisions ne sonnent elles pas comme la fin d'un monde ?

Ces images.... au delà du devenir immédiat de tous ces gens, n'interrogent elle pas sur l'action à mener à la source de cet exode... là bas ou la barbarie est à l'origine de tout cela (et sans doutes se régale de la déstabilisation en cours de l'Europe ..) ?

Ces images... ne nous obligent elle pas a aller combattre les source du mal, comme il a bien fallu le faire au 20° siècle ?

Et je me rappelle aujourd'hui la réponse digne et laconique de mon père, face aux discours pacifistes enflammés de son ado de fils , lui répondant que parfois , face à la barbarie, il faut prendre les armes...(trop pudique pour ajouter : comme je l'ai fait en 44...)

Pour finir cet article sur une note optimiste, ( et c'est dur !)

Je réutilise une citation de JFK que j'avais citée sur notre précédent blog :

Questions sans réponses....

L'écriture chinoise du mot "crise" fait coincider deux idéogrammes Wei : "Danger" et Ji : "Opportunité"..

Et si l'Europe devant cette crise avait une opportunité unique de dépasser son immobilisme et ses blocages (maintenant que c'est probablement sa survie qui est en jeu) en adoptant une attitude commune d'accueil de ces gens selon les règles des droits de l'homme et de lutte contre contre les assassins qui mettent la Syrie à feu et à sang ?

En attendant, devant ces images ... on ne peut que revenir à l'essentiel..

Et l'essentiel, face aux tragédies de l'histoire, n'est ce pas de faire preuve d'humanité quant c'est la seule chose qui reste à offrir face à l'insoutenable ?

Questions sans réponses....

"How many roads must a man walk down,

before you call him a man ?"

Comme il y a 50 ans..la réponse se perd dans le souffle du vent...

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 18:17

Après un article précédent se voulant une mise au point sur les sentiments contrastés des voyageurs dans l'Afrique du Sud du post-apartheid,

Place aux ambiances fascinantes offertes par les parcs animaliers africains...qui étaient le but de notre voyage.

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

L'Afrique du Sud...c'est immense !

Donc, si vous avez une semaine de vacances, encadrée par la rotation hebdomadaire d'Air Austral de La Réunion vers Johannesbourg...

Et bien, il faut faire des choix !

Notre voyage , "ciblé" parcs nationaux, s'est donc focalisé sur l'Est du pays... comme vous le voyez sur le trajet de la carte en partant de Durban pour décrire une boucle d'une semaine passant vers l'anachronique Swaziland et le célèbre parc Kruger pour revenir à Johannesbourg..

Ca fait déja pas mal de voiture, près de 2000 kms , en fait!

Première région traversée, le Kwazulu Natal..terre du peuple Zoulou..ou déja nous attend le premier parc , la réserve de Hluhluwe ( pour que ça soit dit : ça se prononce : "chlouchlououé" !)

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Après les larges highways modernes "avalées" par la petite voiture de location, on entre soudain dans un autre monde... celui d'une nature préservée, ou les rêves d'enfants guettent au bord de la piste..

Et vont se succéder les rencontres précieuses, comme autant de cadeaux offerts par la vie...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

D'abord une troupe de zèbres au pas nonchalant...

En guise de mise en bouche, avant de laisser la place aux stars de Hluhluwe...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Les rhinocéros, thème majeur de ce parc, ou leur nombre permet de les apercevoir facilement...

Les réserves : sans doutes leur dernier espoir de survie dans un monde sans scrupules ou ils sont traqués sans pitié pour les soi-disants vertus aphrodisiaques de leurs cornes qui se vendent au prix de l'or..

Le jeu étant de savoir s'il s'agit d'un couple de rhinocéros blancs ou noirs..puisque les deux sont sauvegardés dans cette réserve...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Vous l'auriez devinés..ce ne sera pas sur la couleur qu'on va y arriver puisqu'ils sont bien sûr..gris tous les deux !

Et bien, il s'agit d'un rhinocéros blanc, car ses lèvres sont élargies pour brouter et non pas pointues pour arracher les feuilles des arbustes comme son congénère... il a de grandes oreilles...et surtout une bosse bien reconnaissable sur le cou..

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Plus loin, un troupeau de buffles se désaltère au bord de l'eau...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Il parait que les petits prennent très vite exemple sur le caractère ombrageux des adultes..., et effectivement..ils n'ont pas l'air commode... l'un comme l'autre !

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Plus placides.. les antilopes africaines affichent leur élégance dans la savane,

Certaines très communes, comme cet impala à la démarche aérienne...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

D'autres plus secrètes , comme ici une femelle Nyala, espèce plus rare qu'on trouve surtout en Afrique du sud, toujours en bordure de foret ou se réfugier en cas de danger..

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Jamais bien loin de la femelle, le mâle Nyala est splendide, fier et hiératique...semblant aux aguets : le danger des prédateurs n'est jamais bien loin...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Même si notre zoom était timide pour l'ornithologie...quelques belles rencontres sont possibles comme ce guêpier aux couleurs vives...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

On a parfois la sensation de visiter une expo ou les oeuvres d'art sont vivantes...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Eh oui, le parc Kruger n'est pas la seule oasis de vie sauvage en Afrique du Sud...

Il y en a plein..ici..dans les immenses paysages du Kwazulu-Natal...

Et c'est un crève coeur de n'avoir qu'une semaine devant soi ce qui oblige à poursuivre sa route sans voir les autres réserves de la région....

Prochaine étape, l'insolite royaume du Swaziland..

A + ....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Afrique du Sud
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 20:24

Nous à La Réunion, on est déja rentré depuis le 17 aout ...

Maintenant c'est votre tour !

Alors, pour fêter ça....

Un éditorial qui m'a touché de notre journal favori, le Quotidien de La Réunion ...

Le journaliste y sortait de son ton habituel, détaché et tentant de prendre du recul sur les choses, en dédiant visiblement ce commentaire à son fils...

"Je m'appelle Nathan et j'ai dix ans.

L'année prochaine, je serais au collège.

En attendant, j'en profite, je fais partie des costauds dans la cour de récré, mais je sais quand même, déja, que la loi du plus fort ne dure qu'un temps et qu'il me faudra d'autres arguments pour devenir un homme.

Alors maitresse, , je t'écris aujourd'hui comme on écrit au Père Noel...

Oh, je sais que si mes parents s'y sont mis à deux pour faire un âne comme moi, tu n'arriveras pas toute seule à faire de moi un génie (ça c'est une blague que j'ai entendu sur You Tube ! ).

(.......)

Mais je te demande solennellement de m'apprendre à comprendre la vie... Je ne veux pas devenir un mouton sans cervelle.

Tu vois...je suis motivé.

Je veux déja en faire plus que le programme des huit années qu'il me reste avant le bac.

Les dates de l'histoire de France, la maitrise de l'anglais, les théorèmes des mathématiciens grecs, la critique de la raison pure et les secrets de la photosynthèse ne me suffisent pas.

Je veux qu'on me parle de mon pays, de sa culture, de ses racines.

Je veux comprendre pourquoi mes parents se déchirent. Tu ne t'attendais pas à cette question? Mais j'en ai plein d'autres dans mon cartable....

Pourquoi les gens sont racistes?

Pourquoi la violence?

Pourquoi l'injustice?

Pourquoi la drogue?

J'imagine bien que les réponses ne sont pas dans les livres scolaires ni dans les textes des réformes, mais c'est quand même toi, maitresse, qui va m'accompagner pendant toutes ces heures.

Un jour, dans longtemps, j'aurais oublié toutes les leçons que tu m'auras apprises mais je n'oublierai pas tes efforts pour m'avoir écouté et ouvert les yeux.

Je compte sur toi..."

Je dédie cet article à tous les petits bonhommes et les petites filles qui vont partir de chez eux la semaine prochaine au petit matin, les yeux embrumés et leur gros cartable sur le dos...

Et aussi...

A un tout jeune prof de philo remplaçant du Lycée Alain Fournier en 1976 à qui j'ai demandé (en parfait benêt de la filière scientifique qui comptait bien profiter des heure de philo pour faire ses devoirs de maths) :

"Ca sert à quoi la philosophie, monsieur ?"

Et qui m'a répondu :

"Ca sert à chercher à comprendre le pourquoi des choses et à vouloir penser par soi-même"

Cette phrase m'a sorti de l'enfance.. et elle ne m'a jamais quitté...

Allez..Nou ar trouv... et bonne rentrée à tous !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 17:11

Contrairement à ce que les articles du blog recents suggerent, il n'y a pas à La Réunion que des cirques perdus et des plaines volcaniques lunaires...

Voici un petit retour aux sources..aquatiques !

à l'occasion de la visite des dernieres clientes de l'agence..

(en attendant, comme à l'accoutumée, un petit resume de leur tour de l'ile...le temps de trier un peu les photos..)

Encore et toujours...le lagon!

Comment, il met une autre que Marianne sur le blog ?

Ben oui...c'est une cliente...et alors ?

Elles ont fait une révision accélérée des poissons du lagon, mais ça a été facile.

Ca revient vite, quand on y a gouté une fois...en 2008...de l'autre coté du monde...là ou vous savez..(elles aussi...elles y étaient...)

Alors, voici un petit quizz photo (grace à la fonction "zoom sous l'eau" d'Olympus, bien pratique pour des photos plus détaillées que d'habitude..)

Quizz que devraient réussir haut la main les lecteurs assidus...

Ceux qui n'auraient pas la moyenne.... n'ont qu'à venir pour une formation sur la faune sous-marine organisée par l'agence !

Prets ?

Le premier est facile..

Encore et toujours...le lagon!

Le baliste picasso, le premier qu'on aperçoit en général... non craintif et se laissant bien observer, sauf en période reproduction ou on nous a raconté des comportements agressifs avec des cas de morsures de baigneurs... (si, si!).

Encore et toujours...le lagon!

Le zancle (encore appelé idole des Maures !) et son look reconnaissable entre tous, seul de sa famille ..

habituellement solitaire, il est particulièrement gracieux quand il est en groupe.. plus difficile à voir de face que le précédent, car il tourne vite le dos face au nageur curieux..

Encore et toujours...le lagon!

Le poisson cocher masqué, (encore appelé poisson taurillon..) que l'on confond souvent avec le precedent, alors qu'il est d'une famille differente, cousin des poissons papillons.

Encore et toujours...le lagon!

Impossible de manquer ce farouche gardien de son recif dont il tente avec un air peu amène qui n'appartient qu'à lui...d'écarter tous les intrus..même les plongeurs!

C'est le grégoire fermier, appartenant à la famille des demoiselles dont il n'a pas l'aspect gracieux habituel ..

On l'appelle fermier car il enlève les algues qui ne lui conviennent pas de son récif de corail...!

Encore et toujours...le lagon!

Le poisson chirurgien à virgule noir (si, si...derrière l'oeil!) fin et élégant...

Encore et toujours...le lagon!

J'ai longtemps été surpris de ces petits poissons à la forme tout à fait différente..

avant d'apprendre que ce sont les chirurgiens juvéniles..

Ici, le chirurgien voilier....

Encore et toujours...le lagon!

Le spectaculaire Nason à éperon orange, qu'on repère de loin vu son coté flashy..encore appelé poisson licorne..

Encore et toujours...le lagon!

Un oeil plus attentif (et un lagon très peu profond!) permettent de voir facilement les mignons petits poissons coffres..assez facile à approcher...ici le poisson coffre jaune

S'ils sont stressés, ils secrétent une toxine pour décourager leurs predateurs , mais contrairement à d'autres , elle n'est pas dangereuse pour l'homme...

Encore et toujours...le lagon!

Le Tetrodon a taches noires que Marianne n'a pas en sympathie... contrairement à moi qui l'aime avec sa bonne bouille de gentil toutou...

(encore appellé poisson ballon car lui, quand on le stresse, il gonfle comme un ballon dans l'espoir de decourager ses prédateurs qui n'aiment pas le foot!)

Encore et toujours...le lagon!

Et toujours les demoiselles virevoltant autour de leur corail...et s'y précipitant se cacher dès qu'on approche..

Voilà..une ballade d'une heure parmi d'autres dans le lagon de l'Hermitage...

Encore et toujours...le lagon!

Les clientes n'ont pas boudé le lagon...

et si, comme nous.... les premiers jours..Tahiti était dans toute leurs pensées en revivant ces images..

A la fin du séjour., elles n'en parlaient plus..

La Réunion avait trouvé sa place dans leur imaginaire...

Comme nous....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Sous l'eau....
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 15:46

Pour meubler le blog (car on ne voyage pas tout le temps : on bosse quand même le plus souvent...et ça va durer pendant encore... quelques années !), s'était intercalée il y a 2 ans une rubrique "Time machine" avec les diapositives ressuscitées par la machine à remonter le temps...

Il s'agissait de nos débuts dans les voyages...et les lecteurs attentifs n'avaient pas manqué de remarquer la coincidence de la nostalgie d'une telle rubrique...avec le Big C venu faire ce qu'il sait faire...déchirer le fil de l'existence....

Deux ans plus tard....La vie vient nous offrir d'autres émotions... le fil de l'existence s'en va baigner d'autres rivages....et cette rubrique "Time machine", arretée il y a 2 ans en 1987, a soudain envie de reprendre...

Car revoir un enfant dans une maternité...c'est aussi une machine à remonter le temps... et reviennent les souvenirs de tous les voyages qui apres l'histoire d'Olivier et Marianne dans les années 80 sont devenus ensuite l'histoire d'une famille dans les années 90...

Or donc, en l'an de grâce 1993...quand nous avons sentis que les enfants étaient assez grands pour les apprécier.... les voyages ont repris...à quatre...

Ce fut pour une île (déja....) que nous avons embarqués tout près de notre midi d'adoption...à Marseille ...pour une destination si proche et si lointaine à la fois..la Corse...qui nous a tellement séduits que nous y sommes partis deux ans de suite....

Déjà, avec des enfants de 4 ou 5 ans..une petite aventure.."Ouahhh, On va prendre le bateau ??"

Chaque fois que j'ai l'occasion d'en parler, je ne taris pas d'éloge sur la Corse..

Sans aller au bout du monde, il y a tout près de la France, une ile d'une beauté à couper le souffle encore loin du tourisme de masse dès qu'on sort un peu des sentiers battus... avec une variété de paysages et d'ambiances à peine croyable...

Time machine 1993 : une  famille dans l'île de Beauté...

Les diapositives de l'époque n'ont pas toutes survécues aux déménagements..et, le papa tournant plus l'objectif sur ses enfants -;) je n'ai retrouvé que peu de photos de paysages...

Les petites criques rocheuses d'une mer turquoise ou l'on est vite seul au monde.. et ou les enfants s'initient à la beauté des choses...

Time machine 1993 : une  famille dans l'île de Beauté...

La Corse, ce sont des ambiances maritimes, bien sur, avec une côte sauvage et préservée comme ici au sud près de Bonifacio.. (et encore, j'ai perdu les photos des calanques du Nord ouest !!)

Time machine 1993 : une  famille dans l'île de Beauté...

Mais l'intérieur est également un monde à part avec ses rivières cristallines, son maquis aux odeurs méditerranéennes, ses villages perdus ...à l'ambiance...distante... et partout, une nature vierge ...

Time machine 1993 : une  famille dans l'île de Beauté...

Et puis un moins d'une heure de voiture depuis les plages... un autre monde... les crètes vertigineuses des montagnes abritant le plus redoutable de tous les GR...

Ou ailleurs trouver toutes ces ambiances en une seule île..? La Corse, croyez moi..on y pense pas assez..un endroit magique..

Et si je suis dépité du peu de diapos de paysages que j'ai retrouvées de ce si bel endroit... j'en veux (un peu...) au photographe qui à l'époque n'a pas rendu l'hommage mérité aux somptueux paysages de la Corse : c'est qu'il avait la tête ailleurs...

Time machine 1993 : une  famille dans l'île de Beauté...

Le photographe...

Il vivait une période de plénitude.... et il était sur son nuage...là ou se trouve, comme dans la chanson de Jacques Brel ...

Le coeur du bonheur...

Allez Nou ar trouv...

Avec bientôt de nouvelles images africaines...plus récentes!

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Time machine
commenter cet article
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 16:39

Voici revenu le temps de notre excursion annuelle au cirque de Mafate...

 Mafate, la troisième voie...

Vous voyez en vert, les balades que nous avions déja faites...

Alors, on a voulu innover (en dynamiques grand-parents...) et explorer une nouvelle voie d'accès..la descente du Maido que vous voyez en rouge et qui donne accès à un coin du cirque nous n'avions jamais vu, encore plus sauvage et moins fréquenté..en repartant par la riviere des galets au Nord maintenant que l'accès est sécurisé et qu'il est à nouveau praticable..

 Mafate, la troisième voie...

Le départ en laissant la voiture au parking, avec une vue spectaculaire sur la cote de saint Gilles, 2000 m plus bas, nous redonne cette sensation devenue familière d'abandonner la civilisation et de partir ailleurs...dans un autre siècle...

 Mafate, la troisième voie...

Et au départ du sentier, les noms qui nous font rêver toute l'année nous remplissent d'une excitation que nous connaissons bien maintenant...

Même si, à cet instant de l'article...un petit message s'impose :

La descente du Maido .. c'est plus rude que les autres voies d'accès !

Et...il faut signaler quand même de ne se lancer que si l'on est en bonne condition physique..

 Mafate, la troisième voie...

Après quelques minutes de cheminement le long du rempart...c'est le début de la plongée vers le cirque et les 1000 m de dénivelé..

 Mafate, la troisième voie...

C'est raide....mais le paysage est spectaculaire !

 Mafate, la troisième voie...

En recadrant la photo au bon endroit, on aperçoit notre destination , à gauche de la grande crete escarpée, les petites maisons blanches sur un éperon rocheux..c'est lui, l'ilet aux orangers !

 Mafate, la troisième voie...

A mi-chemin, un embranchement fameux dans l'imaginaire de tous les randonneurs de la Réunion, le "Ti Col", ou la croisée des chemins selon qu'on se dirige vers le sud ou le nord du cirque avec un paysage ....spectaculaire (pour ne pas dire vertigineux pour les petites natures comme moi )

 Mafate, la troisième voie...

Mais, bon..je peux faire bonne figure le temps d'une photo, avec le massif du piton des neiges , le sommet de l'ile, en arrière-plan

même si pour etre franc, en me retournant je n'en menait pas large devant des marches à flanc de falaise avec un à-pic vertigineux en direction du sud vers Roche Plate...(heureusement pour moi, on ne va pas par là!)

 Mafate, la troisième voie...

Nous on a poursuivi la descente vers le Nord , par un sentier moins vertigineux pour moi, direction : la ravine Grand-Mère (si, si!)

 Mafate, la troisième voie...

Arrivée à destination... l'ambiance paisible et loin du monde de l'ilet aux Orangers, avec sa petite église , tôt abandonnée par la lumière du soleil qui disparait derrière le rempart du cirque en faisant chuter spectaculairement la température!

Bon pour etre honnête, je met une photo de l'église pour faire sérieux, mais notre première pensée à été pour la buvette et une réparatrice bière bien fraiche !

 Mafate, la troisième voie...

Le gite est toujours un endroit magique après ces balades à fort dénivelé, ou nous attendent les joies simples que sont enlever les chaussures..(hmmmm...il y a des bons moments dans la vie...) et ensuite être appelés par notre hotesse parce que le carry poulet est prêt !

 Mafate, la troisième voie...

Le lendemain matin, un discours politiquement correct serait de dire qu'on est en pleine forme après une nuit réparatrice... alors qu'en vérité les cuisses en feu après 1000 m de descente de la veille envoient des messages forts à l'idée de redescendre encore pratiquement autant!

Mais ça ne se voit pas sur la photo.

 Mafate, la troisième voie...

Mais bon... le temps est toujours merveilleux, la lumière du matin splendide et les paysages de vallées perdues sont somptueux...

 Mafate, la troisième voie...

Plus bas un autre ilet loin du monde, l'ilet aux Lataniers après une heure de marche quand même, et soudain, on a une pensée émue pour les petits écoliers des lataniers qui vont à l'école ...aux orangers !

Une heure de marche le matin..pour aller à l'école, et autant le soir pour rentrer... respect pour ces petits marmailles qui vivent vraiment une autre vie...

 Mafate, la troisième voie...

Et au moment ou les cuisses commençaient à hurler vraiment dans la fin de la descente...la rivière des galets..signe que les muscles vont se reposer (il faudra 2 jours avant de descendre des marches normalement!) mais aussi que la fin de la balade est proche...

Et à nouveau...un pincement au coeur de quitter ce endroit extraordinaire qu'il faut vraiment aller voir pour comprendre un adage de La réunion :

"Voir Mafate et mourir.."

Allez, Nou ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Cirques
commenter cet article
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 15:21

A l'occasion de la venue au monde de notre petit fils, nous avons passé quelques jours dans un endroit méconnu qui mérite un hommage,

que je voudrais rendre grâce à ce blog lu par des milliers (bon, d'accord...allez... quelques dizaines..) de lecteurs..

A tous les automobilistes pressés qui traversent la région lyonnaise sur l'A7...en pestant contre les bouchons et avec comme seul but d'arriver dans le midi le plus vite possible...

Condrieu...un petit coin de France...

Vous passez sans vous en rendre compte à côté d'un endroit paisible, et doux à vivre, déserté par les hordes de touristes

C'est facile..il n'y a qu'à quitter l'A7 à Vienne, pour traverser le Rhône..et suivre la rive droite...

Le fleuve serpente entre les flans d'une vallée étroite et presque secrète...bienvenue dans les côtes du Rhone !

Condrieu...un petit coin de France...

Le vignoble de Condrieu, puisque c'était notre destination, y dessine ses arabesques sur les flancs de coteau escarpés exposés au soleil, qui va mûrir les fruits et permettre d'obtenir le nectar..

Condrieu...un petit coin de France...

Ces crus renommés...(et hors de prix!) font l'objet de soins quasi intensifs..!

Mais cette région n'a pas que des vignobles à offrir... C'est la porte du magnifique parc régional du Pilat

Condrieu...un petit coin de France...
Condrieu...un petit coin de France...

Paradis des randonneurs et autres cyclotouristes, il offre ses paysages vallonnés et champêtres en cette période de moisson, avec un petit air d'altitude bienvenue en cette période de canicule !

Condrieu...un petit coin de France...

Et tout en haut, arrivés au col, sur la ligne de crete perdue dans les nuages à 1400 m, on savoure la perte d'une dizaine de degrés celsius!

Les routes sinueuses dévoilent des villages d'un autre temps...

Condrieu...un petit coin de France...

Le gros bourg de Pelussin ou subsistent, à côté de la modernité de la maison du parc, les stigmates étonnants d'une industrie rurale disparue...l'industrie de la soie..

Condrieu...un petit coin de France...

Le village fortifé de Malleval, comme tout droit sorti du moyen âge....

Condrieu...un petit coin de France...

L'ambiance méditative de la chartreuse de Sainte Croix en Jarez

Et, comme si cela ne suffisait pas...

Condrieu...un petit coin de France...

Le Rhône a semé des iles alluviales sur son cours, dont la plus grande se visite, l'ile de la Platière...

Elle nous a appris un nouveau mot, les lônes.... petits bras de fleuve qui baignent un éco-système rare, la foret alluviale, ...à découvrir dans une ballade bucolique à l'écoute des oiseaux et des libellules... en traversant les lônes en barge..

Condrieu...un petit coin de France...

Et pour paraphraser l'ami Stromae :

"Qui dit éco-système rare..dit préservation...

Qui dit préservation, dit réserve naturelle..

Et qui dit réserve naturelle, dit CDI..! "

pour un tout nouveau papa pour qui l'année 2015 sera définitivement mémorable!

Et en plus, nous qui sommes depuis toujours fans des gites de France pour la découverte de notre beau pays...

Condrieu...un petit coin de France...

Il en existe un à Condrieu... splendide..et convivial ..

Salut à vous les Maz's !

Voilà..

Les grands espaces du parc du Pilat , les paysages des côtes du Rhône, et les écosystèmes rares...

Condrieu...définitivement...l'endroit ou il faut être...

Condrieu...un petit coin de France...

Vous avez bien choisis votre lieu de vie les jeunes !

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article