Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2016 7 13 /03 /mars /2016 14:39

Mingala ba !

De Mandalay, part vers le Nord Est, en direction de la Chine, une route mythique, la Burma Road..

Dans le passé route stratégique lors des conflits avec les japonais puis lors de la guerre civile chinoise..elle reste sulfureuse, traversant plus au nord le pays des rubis, des pierres de jade, et de l'opium avec des cargaisons sans doutes pas toujours avouables...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Nous n'en verrons que la première partie s'élevant doucement vers les montagnes en direction de notre destination Kyauk Me (prononcer Tchiaumé..) au rythme des camions pétaradants en chemin pour leur longue route vers la Chine..

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

.

En chemin, pour ceux qui comme moi se demandaient à quoi ressemble le précieux bois de Teck, un des trésors ( en péril..) de l'Asie du Sud Est.. le voici au bord de la route...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Kyauk me se révèle une petite bourgade rurale à l'écart des sentiers touristiques, point de départ de belles balades dans les villages des montagnes environnantes, ou les temperatures notamment nocturnes vous rappellent vite que vous voyagez en hiver !

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Nous y flânerons dans l'ambiance animée et commerçante des étals des gens des villages alentours venus écouler leurs marchandises

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Le rythme est bien différent de celui de l'urbaine Mandalay...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Si l'on vient ici c'est pour partir en balade dans la campagne environnante ( à pied pour les trekkeurs , ou...en moto pour ceux qui veulent aller visiter un peu plus loin !) et se pénétrer de l'ambiance d'un autre temps de la campagne birmane...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les villages Shan sont perchés sur les cretes pour voir de loin venir les menaces qu n'ont pas manquées dans l'histoire agitée de la Birmanie...

Une guérilla Shan n'ayant pas complètement disparue non loin de là, nous dit-on, plus à l'est, on atteint bientot une limite ou le guide souhaite arreter la moto pour ne pas aller au delà..

Et c'est donc à pied que l'on part explorer les villages et la campagne environnante..

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

On découvre les champs de sésame et leur belle couleur jaune...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les rizières de montagne dessinant le relief des vallées sinueuses

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les maisons noyées au coeur de la végétation tropicale

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

.

Le bambou est roi en Asie du Sud Est...

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Comme au Laos, toutes les maisons rurales sont sur le même modèle, surélevées sur pilotis (on imagine pourquoi lors des pluies de la mousson et des torrents de boue au niveau du sol)

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les graines séchent au soleil et le rythme où vont les choses..est différent du nôtre !

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les enfants, comme partout, sont curieux et amusés des visiteurs étrangers

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

La toilette au bord de la rivière aux heures les pus chaudes de la journée (parce que ...c'est frisquet une rivière de montagne!)

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Impossible d'imaginer même un petit village sans son temple doré, aérien, au dessus des vallées environnantes....

Invitant à faire une pause pour prendre de la hauteur sur les problemes du quotidien

Rêveries birmanes (6) : Balade dans les montagnes du pays Shan...

Les montagnes du pays Shan.... l'Asie profonde.. encore à l'écart du monde..

Pyan do mai ...

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
28 février 2016 7 28 /02 /février /2016 18:52

Une bonne nouvelle depuis quelques mois à La Réunion : le musée Stella Matutina a réouvert !

J'en avais chaudement vanté la visite en 2010...avant qu'il ne ferme pour 4 ans de travaux !

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Il est maintenant désamianté, paré de nouveaux atours, et reste une visite indispensable pour le visiteur qui veut comprendre l'ile de La Réunion, son métissage unique au monde et sa devise , le "vivre ensemble"..

La visite pleine d'humanité d'une guide enjouée et pleine d'anecdotes créoles...mais dont la voix se brise un instant ..en évoquant la vie dans un camp d'esclaves.. vous fera sentir le coeur des gens d'ici et leur blessure originelle...

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Parmi les nouveautés, en dehors d'une salle 3D pour voir des dinosaures dont on ne voit pas trop le rapport avec la choucroute (pardon ! avec le carry..) :

il y a une salle pour des expositions temporaires !

Jusqu'en septembre, pour des lecteurs qui projettent un voyage en 2016, on peut y découvrir la terrible histoire des esclaves oubliés de l'ile de Tromelin...

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

En l'an de grâce 1761, l'Utile, Petite "flûte" (eh oui, ce bateau s'appelle une flûte !) battant pavillon de la compagnie des Indes Orientales quitte le port de Bayonne pour un long voyage vers le pays des épices...et fait escale à l'ile de France (actuelle ile Maurice) ou on lui passe commande d'aller charger des vivres à Madagascar pour nourrir la colonie..

Le trafic d'esclave vers l'ile est interdit officiellement par le gouverneur depuis 6 mois car il y a trop de bouches à nourrir et la famine sévit dans les plantations , de plus l'Utile n'est pas un navire négrier...

Mais la cupidité du capitaine Jean de La Fargue lui fait embarquer en plus des vivres prévues..160 esclaves malgaches qu'il compte revendre clandestinement à Rodrigues en empochant un confortable pactole..

Du coup, au retour, il évite la route directe pour l'ile Maurice qu'il compte contourner par le Nord avec une carte qui se révèlera imprécise sur cette nouvelle voie de navigation..

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Et, vous le voyez, entouré de rouge , un piège mortel guette l'Utile pendant la nuit..les hauts fond de la minuscule ile de Sable qui n'est pas encore l'ile de Tromelin... et c'est le drame..

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Le navire échoué sur les hauts fonds se brise en deux, une vingtaine de marins et 70 esclaves se noient, tandis que le reste trouve refuge sur l'ilot...

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Et tous ces gens, équipage et esclaves, se retrouvent sur un ilot minuscule, battu par les vents sans abri sans nourriture et sans eau avec seulement les débris sauvés du naufrage...

2 mois plus tard l'équipage survivant qui a construit un bateau de fortune avec les restes de l'Utile naufragée sous les ordres du premier lieutenant Castellan du Vernet quitte l'île avec la promesse de revenir chercher les 80 esclaves survivants...

L'embarcation atteindra Madagascar et ils seront sauvés..mais l'administration française refusera de financer une expédition de secours... et les esclaves vont être abandonnés sur cette ile minuscule battue par les cyclones ...pendant 15 ans !!

Retourner chercher des esclaves ...?

la Compagnie des Indes a d'autres chats à fouetter ( et pas d'argent à gaspiller...)

Alors, ils vont tenter de survivre pendant toutes ces années sur cet ilot hostile...

Oubliés...

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

L'expo raconte les 4 campagnes de fouille de 2006 à 2013 qui ont permis de retrouver les vestiges de leur vie là-bas ..et les sortir de l'oubli..

Alors qu'il aurait pu ne plus rien y avoir du tout...les fouilles ont permis de retrouver des vestiges profondément émouvants , permettant de les imaginer à l'oeuvre...en train de mettre en pratique les bases de leur survie

- manger et boire : des restes de nourritures (des oiseaux et des tortues), un puis d'eau saumâtre,

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

- s'abriter : on a découvert le plan d'édifices en pierres et en corail pour se protéger des cyclones et entretenir le feu sur le point culminant de l'ile

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

- fabriquer et réparer : des ustensiles de cuisines rapiécés et réparés témoignant qu'ils ont su faire fondre, marteler et riveter du plomb et du cuivre

Ainsi que toute la trame d'une vie sociale avec un bâtiment de cuisine bien rangé, séparé des chambres d'habitation, des bracelets, des pinces a cheveux , et chainettes pour des parures féminines... des enfants sont nés..

Et les années ont passées....

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Comme vous pouvez le lire..

Un remord bien tardif..

Le temps de decider une expedition..

puis que la première échoue....

Seuls sept femmes et un bébé survivront après 15 ans d'une lutte qui dépasse l'entendement...

Et en guise d'épilogue..

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

Pour finir, je vous laisse avec les conclusions de l'équipe qui a fait les fouilles qui donnent un sens profond à leur travail..

Une histoire de l'Océan Indien : Les oubliés de Tromelin..

De l'inhumanité des négriers...les historiens font surgir... une leçon d'humanité..

Si vous voulez en savoir plus que ce court (et pourtant remarquable!) article de blog, vous avez à votre disposition soit un roman d'Irène Frain soit une BD de Sylvain Savoia qui vous diront tout!

Allez..Nou ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Musées et patrimoine
commenter cet article
23 février 2016 2 23 /02 /février /2016 15:09

A proximité de Mandalay, se trouvent les vestiges de quatre anciennes capitales des dynasties birmanes d'un temps révolu...

Certes, il n'en reste plus grand chose ormis, bien sur, des temples et des pagodes (je l'ai déja dit.. si on est réfractaire..le Myanmar n'est sans doutes pas la destination idéale !)

Mais le cadre bucolique de la campagne birmane offre un décor serein à l'écart de l'agitation citadine de Mandalay.

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

En route donc pour Inwa...ou l'on ménage pour les touristes une ambiance dépaysante avec le bac pour gagner la zone des vestiges..

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

A l'arrivée, à votre choix, c'est en calèche, en deux roues ou à pied (si vous savez résister aux sollicitations !) que vous pourrez emprunter la piste pour une balade bucolique vers les vestiges..

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

Pagodes et rizières...

Ca y est..vous etes en Birmanie !

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

Sur le chemin.. on croise les anciens et les modernes..

Une paysanne sur son char à boeuf et d'élégantes touristes (eh oui..les touristes les plus nombreux ..sont thailandais !)

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

Et les vestiges d'une époque révolue surgissent dans la verdure...

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

Le monastère en bois de Bagaya semble figé dans un autre siècle..

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

Mais, non..il est bien de notre époque... et on y trouve les moines qui instruisent les enfants défavorisés en leur apprenant à ire et à écrire..

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

D'autres monastères sur le chemin accrochent la lumière de l'après-midi en d'étranges couleurs patinées par le temps..

Certains en des nuances ocres...

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

D'autres en des déclinaisons orientales de terres de Sienne..

Rêveries birmanes (5) : sur les traces des royaumes du passé...

.

Et on se surprend à avoir oublié l'heure... rêveur devant cette ambiance méditative .. qui suggère une pause dans la course peut-être un peu vide de sens de notre vie moderne..

Allez..Pyan do Mai !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 14:30

"Si vous avez entendu l'appel de l'Orient...

Vous n'aurez plus jamais besoin de rien d'autre,

que de ses fortes senteurs d'épices, du soleil, des palmiers et des cloches des temples,

Sur la route de Mandalay...."

Rudyard Kipling

( auteur de ce poeme mondialement connu...sans y être jamais allé, parait t-il ..)

Mandalay, sera donc notre premier contact avec le Myanmar, après le long voyage passant par Bangkok, rendu plus court par l'affabilité extrème du personnel de Thai Airways et la curiosité de découvrir ce monstre qu'est l'A 380..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

.

L'ancienne capitale royale, devenue une cité économique incontournable par ses rapports commerciaux avec la Chine, reste une capitale spirituelle avec ses dizaines de monastères et pagodes et ses milliers de moines...

La première visite pour la flamboyante pagode Mahamuni justifie le qualificatif de "Cité d'Or" attribué à la ville..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

.

Le Bouddha de la pagode principale est vénéré dans tout le pays..

Et l'on vient de loin lui faire l'offrande de feuilles d'or que l'on colle sur son corps (bouffi au fil du temps par tout cet or !) dans l'espoir de la guérison d'un problème de santé, d'une meilleur situation financière..ou d'une réincarnation dans une vie meilleure..

Les Birmans de toute condition donnent une part étonnante de leurs revenus en offrandes religieuses...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Il y a tout un artisananat de l'or dans des échoppes que l'on peut visiter, pour la fabrication de ces feuilles d'or extrêmement fines destinées à être vendues aux fidèles à l'entrée des pagodes pour un prix somme toute modique en tout cas à nos yeux de pays riches (elles sont...vraiment très fines!)

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Les moines sont partout dans la cité...que ce soit, comme ici, au moment des cérémonies d'offrande quotidiennes pour recevoir leur repas lié à la générosité des donateurs, dans une longue procession attirant badauds et touristes, ou l'on se sent un peu de trop..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Ou bien dans la vie de tous les jours, comme ici les transports en commun !

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Les scènes de rue montrent qu'il va falloir composer avec l'alphabet birman..par exemple pour séparer les toilettes pour hommes de celles des femmes !

Mais on apprend vite...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

L'usage que l'on peut faire des deux roues est beaucoup plus inventif (et moins règlementé!) que chez nous

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Le monastère Shwe Nandaw est le témoin miraculé d'une époque révolue...

Le Palais royal entièrement en bois de Teck, ayant été complètement ravagé par les flammes pendant les combats de la guerre de 39/45, il n'en reste comme témoin que ce monastère transporté hors du palais antérieurement...

Et le raffinement infini des sculptures sur bois est tout à fait fascinant..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

.

On passerait des heures à explorer jusqu'au moindre bas-relief...

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Une attraction incontournable en fin de journée :

Le coucher de soleil en se baladant sur le pont U Bein en périphérie de la ville, dans l'ambiance emplie de sérénité du lac et de la campagne environnante....

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Ce n'est pas seulement pour touristes, comme vous pouvez le voir !

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Et c'est là, les visiteurs étant totalement embrumés le premier soir après ce long voyage...

que l'ambiance de la campagne birmane se glisse en eux pour y délivrer ses sortilèges..

Rêveries birmanes (4) : Sur la route de Mandalay...

Et on l'entend... l'appel de l'Orient ...

Allez, pyan do mai !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
14 février 2016 7 14 /02 /février /2016 15:27

Mingala ba !

Au fil des week-ends d'astreinte à venir, les articles de notre carnet de voyage au Myanmar sont annoncés...

Mais d'abord, un petit préambule pour esquisser le voyage d'un coup d'oeil, avec une introduction géographique et humaine

Rêveries birmanes (3) : Préambule....

.

Comme c'est vrai pour toute l'Asie du Sud Est et le sud de la Chine :

si le Myanmar est habité en très grandes majorités de Birmans (Ok, jusque là vous vous y attendiez !)

Toute la périphérie est peuplée par une mosaique d'ethnies souvent transfrontalières, avec lesquelles la junte, peu portée sur la diplomatie entretien des relations conflictuelles toujours vives..

Les plus importantes sont identifiées politiquement au sein de différents états dont le Myanmar est "l'Union"..

Vous voyez sur la carte l'état Kachin au Nord, l'état Shan à l'est, l'état Karen au sud est..

Et celui qui fait l'actualité en ce moment, l'état Rakhine en violet, à l'ouest en raisons des tensions violentes qui y opposent les Rakhines et les Rohingyas, musulmans migrants venus du Bangla Desh voisin et dont personne ne veut... ce qui entraine une tragédie humanitaire ..

Sujet régulièrement traité dans la presse française qui interpelle le parti de la démocratie birman, en oubliant que notre beau pays donneur de leçons est lui aussi est impuissant à résoudre les tragédies humaines d'ici, comme celle de Calais..

Rêveries birmanes (3) : Préambule....

.

Résultat de cette mosaique d'ethnies ... des guérillas toujours actives dans une bonne partie de la périphérie du Myanmar du fait du mode de négociaton d'une dictature militaire (!) et aussi de la part des ethnies des motivations moins avouables telles que garder la main mise sur l'opium de la partie birmane du Triangle d'Or ainsi que des mines de jade et de pierres précieuses du Nord Ouest..

Ceci explique donc les zones en rouge déconseillées par le ministère des affaires étrangères..et de toutes façons interdites d'accès par le gouvernement !

Les voyages se font donc dans les régions décrétées "régions ouvertes au tourisme" par le gouvernement...

Rêveries birmanes (3) : Préambule....

.

Ce préambule terminé, la carte montre que nous avions concentré notre voyage sur le centre du Myanmar en faisant des choix (ne pas passer à Rangoon par exemple),

Choix....qui laissent la porte ouverte à un deuxième voyage :-)

Les articles en préparation (j'y travaille !!) vous raconterons donc, les images et les émotions du périple suivant :

Atterrissage (après escale à Bangkok car comme pour le Laos, il n'y a pas de vols directs...)

à Mandalay, l'ancienne capitale royale au centre du pays, pour visiter les anciennes villes royales alentours...

Excursion sur la célèbre Burma Road vers les montagnes de l'état Shan en direction de la Chine,

Ensuite direction le Lac Inle et ses cités lacustres d'un autre temps

Avant de finir à Bagan, le site au 2000 pagodes millénaires au bord de l'Irrawady...

Pyan do mai !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 14:07

Bon, d'accord...une secrétaire d'état...

Depuis le temps qu'il n'y en a que pour les Antilles ou la Guyane ;-)

Les commentaires acides allaient bon train à La Réunion :

A quand un réunionnais ( ou une ) au gouvernement ?

C'est vrai, quoi, on a voté pour Hollande, il ne faudrait pas qu'il l'oublie !

Que les réunionnais se rassurent..

Les élections approchant...les hommes politiques pensent à leurs électeurs...

Néna ministre rényoné !

Et bien, ça y est !!

Ericka Bareigts est secrétaire d'état à "l'égalité réelle"...

La pauvre...

Ca part mal..

Non mais c'est quoi ce titre ? L'égalité "réelle"...

On aimerait être dans la tête des conseillers en communication : Ouais, coco, j'ai trouvé un nouveau truc , c'est accro, moderne, hype .. "l'égalité réelle" ..

Mais le blog voudrait que vous ne vous arretiez pas là..

Vous, qui vous dites comme les journalistes ..c'est une parfaite inconnue..

Rappelez vous :

Nous aussi..on avait applaudi

A La Réunion, on a du caractère, non mais !

C'est une bosseuse, elle fait son job à l'assemblée, elle a fait proposer des amendements forts pour son île, (rappelez vous la motion sur les enfants volés de la Creuse) , et elle avait fait voter un amendement pour que les jours fériés outre-mer soient partagés entre les communautés dans un souci de reconnaissance du multiculturel d'ici, qui fait si peur en métropole aux gens comme Nadine Morano..

Les cathos avaient ensuite hurlé et on lui avait dit finalement "tu es gentille, mais en dehors de La Réunion ce n'est pas possible" et l'amendement avait été retiré..

Ecoutez la.... vous qui ne la connaissez pas en métropole..

Elle a quelque chose à dire....

Avec son credo du "vivre ensemble" de La Réunion qui ferait le plus grand bien et devrait vous donner des idées !

Bref.. l'anti Nadine, quoi !

Le blog lui souhaite bonne chance ....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 14:48

Mingala ba !

(bonjour!)

Avant de vous inviter au fil des articles à vous balader dans les somptueux paysages de Birmanie, je vous propose des visages rencontrés dans les villages, les marchés, les pagodes et les rizières...

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Pratiquement toutes les femmes (et beaucoup d'enfants..) utilisent quotidiennement une pâte cosmétique pour s'en couvrir les joues et le front....

le Thanaka, préparé à partir d'une écorce d'arbre bien précis dont je vous épargne le nom scientifique et dont les vertus ne sont pas seulement cosmétiques mais une sensation rafraichissante et parfumée..et également un rôle protecteur de la peau, vis à vis du soleil, de l'acné...

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Etant donné son usage tres répandu, on le trouve sur tous les marchés, soit sous forme du bois lui même dont il faudra râper l'écorce pour faire la pâte..

soit (à gauche de la photo) sous forme de pâte prête à l'emploi plus facile à transporter en voyage !

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

..

Parmi les diverses échoppes une activité apparemment spécifiquement féminine, la fabrication (par des ouvrières payées ..à la quantité !) des cheroots, cigares traditionnels birmans..

Malgré leur taille parfois respectable, l'existence d'un filtre et leur composition non exclusivement en tabac (épices diverses..) en fait un produit moins "fort" que nos cigares occidentaux et d'un usage très courant , hommes ou femmes confondus..

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Autre ouvrière, dans un atelier de tissage ou nous observerons, fascinés... le savoir faire ancestral de la préparation des fils de lotus à partir de la sève des tiges, pour obtenir un tissu plus raffiné que la soie..

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Ouvrières agricoles dans les rizières....éclaircissant patiemment...non pas le riz qui avait déja été récolté lors de notre passage...mais des champs entiers d'ail !

Des champs entiers a perte de vue..

Ail planté pour "rentabiliser" les rizières entre deux récoltes (une ou deux par an en fonction de la possibilité ou non d'un système d'irrigation)

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Dans un village, une grand mère expliquant qu'elle vient préparer les bottes d'oignon avec des copines pour gagner 3 sous mais aussi passer un moment à plusieurs à se raconter les potins, avant de rentrer s'occuper des petits enfants et faire la cuisine car les mamans, elles, elles sont au boulot dans les rizières : ce sont les grand mères qui assurent l'intendance domestique !

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Dans les montagnes vivent de nombreuses minorités comme dans toute l'Asie du Sud Est et le sud de la chine dont les rapports avec les états centraux sont variables ainsi que leur degré d'intégration ou d'isolement..

La dictature militaire birmane n'étant pas spécialiste de la négociation, toute la périphérie du pays reste en proie à des conflits ethniques plus ou moins larvés... ce qui fait qu'on ne peut pas aller partout

Voici cependant une grand-mère d'un village Palaung avec sa petite fille ou on nous a offert le thé en s'amusant de notre soif à parcourir le monde

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Et ici une femme de l'ethnie Pa-o venue de son village de la montagne pour vendre ses étoffes au bord d'un site touristique

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Comme souvent dans les pays ou le tourisme n'est (pas encore) de masse, les enfants s'amusent et sont curieux des visages étrangers

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Même si...le tourisme... il arrive à grands pas et il ne va pas tarder à changer les mentalités car l'arrivée du dieu Dollar ne passe pas inaperçue...!

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Mais pour l'instant..l'ambiance reste bon enfant....et c'est rigolo de voir passer les occidentaux !

Les scènes de la vie de tous les jours s'enchainent et vous pénètrent du charme et du naturel du peuple birman

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Pas de salles de bains dans les campagnes :

La toilette...c'est à la fontaine ou dans la rivière !

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Les pré-ados à la sortie de l'école du village ont, au Myanmar comme ailleurs, plein de choses à se raconter .

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Le transport de ses produits au marché dans une village lacustre du pays Shan

Sans oublier les moines et novices boudhistes, éléments centraux de la vie du pays

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Ils sont partout, partie intégrante de la vie de la cité,

Rien à voir avec l'image distante et à l'écart du monde de nos moines catholiques, ne serait ce que parce que chacun ici doit faire dans sa vie une ou plusieurs périodes de noviciat...

Et puis chacun donne..... pour les moines, la construction des monastères, l'entretien des monuments : c'est une règle de base du boudhisme...

Et du coup, dans tous les temples et monastères..on met la main au portefeuille !

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Que l'on soit une belle élégante ou des gens simples.. les birmans donnent une partie considérable de leurs revenus c'est une condition pour l'accès à une vie meilleure lors de sa réincarnation..

Voilà...

J'éspere que ces images vous aident à comprendre à quel point on est tombé sous le charme...

Et je vous laisse avec une dernière pour re-dire :

Reveries birmanes (2) : Visages du Myanmar

Le souvenir qu'on emporte du Myanmar....

c'est le sourire !

Pyan do mai !

(au revoir !)

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 15:00

Comme d'habitude..pas vraiment en avance par rapport à sa sortie en métropole..

Notre coup de coeur cinéma du début d'année

Le film du trimestre

Un très joli film d'un réalisateur dont la filmographie ne m'avait pas passionné jusqu'ici, Eric Besnard...

Certes, le procédé cinématographique est connu...

La rencontre improbable entre 2 individus que tout sépare et qui vont s'enrichir de leur différence parce que la crise de chacune de leur vie les rend disponibles à autre chose que le monde matériel dans lequel on s'englue tous..

Certes, le film est très classique de réalisation et il ne faut pas s'attendre à des audaces de style..

Mais il dégage une douceur et une légèreté qui fait qu'on en ressort à la fois ému d'un éloge de la différence et, en plus, avec une sensation délicieusement aérienne ...

Bref...un "feel good movie" comme on dit !

Le film du trimestre

Virginie Efira confirme son parcours méritoire, qui montre qu'elle valait mieux que l'animatrice télé d'émissions pas racontables jusqu'à imposer progressivement dans le paysage audiovisuel son personnage de Material Girl bougonne... hésitant entre force et fragilité...

Et comme elle, on reste sous le charme ... de quelqu'un qui ne sait pas mentir..

Le film du trimestre

Moi qui porte un regard particulier sur le syndrome d'Asperger, pour des raisons ...qui ne vous regardent pas ;-)

Je ne pouvais sans doutes qu'être touché.. et Benjamin Lavernhe est parfait..

Qui est "normal" ?

Qui n'est "pas normal" ?

Celui qui est matérialiste, à l'aise dans le monde parce qu'il est capable de cacher ses émotions aux autres, puis.... au fil du temps..... à lui-même ?

Ou celui qui sait lire dans les nuages ???

Avec le gout des merveilles... la question est posée !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans cinema
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 19:22

"La rêverie est une modification de l'état de veille d'un individu sous forme d'un détachement de son environnement de courte durée, soudain, et involontaire, son esprit s'absorbant dans une activité autonome et sans lien avec la réalité."

Et c'est bien ce qui attend le voyageur qui vient se confronter au mystère birman, selon la jolie formule de Marianne, troublée comme moi, un soir, par l'ambiance méditative d'un temple au crépuscule...

Plein d'articles à venir pour revivre avec vous nos impressions...

Mais pour vous faire patienter .... quelques images en avant première, le temps que je trie les centaines de photos...

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

Avant tout, ce qui vous poursuivra en revenant de Birmanie (pardon ! du Myanmar) ....

c'est le souvenir des sourires larges et éclatants de ce peuple chaleureux et curieux de l'autre..

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

Ensuite, sans doutes, ce sera l'ambiance floue et brumeuse des paysages de rizières... porteurs d'une étrange sensation de détachement, caracteristique de l'Asie du Sud-Est

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

Puis ce seront les images surgies d'une vie d'un autre temps...

qui semble se dérouler au ralenti...

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

A force de l'avoir cotoyé partout, pendant le voyage... tant il imprègne la vie de ce pays....

Tournera dans votre tête le message de paix et de détachement du Bouddha, avec ses maximes souvent lumineuses qu'on voudrait lancer au monde pour qu'il arrête de se complaire dans la violence et l'inutile ...

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

Les temples et les pagodes, par centaines.... finissent par lézarder la muraille du matérialisme occidental sûr de lui et dominateur qu'on amène dans ses valises à l'arrivée, et qui est n'est plus si fier au moment du départ..

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

.

.

Je défie quiconque en voyage au Myanmar de ne pas rester méditatif un soir, devant la campagne birmane, avec une des maximes du Bouddha en tête...

"Que restera t-il de toi apres ta mort?

Non pas le pouvoir ou les richesses accumulées..

Mais seulement le bien que tu auras fait autour de toi...."

Ben oui... vous commencez à le voir en me lisant...

le Myanmar... ça tape !

Rêveries birmanes (1) : Le pays du sourire....

.

.

Et puis... il y a elle...

Dans cette période de transition avec ré-apparition de la liberté de parole, elle est partout, affichée dans les échoppes, dans les restaurants et chez les gens...

J'entends ça et là en occident des critiques sur elle mais je crois qu'on ne se rend pas compte.

Après 50 ans de dictature.....

Pour obtenir des généraux qu'ils abandonnent le pouvoir apres avoir mis le pays en coupe réglée pendant un demi-siècle..il faut infiniment de patience, de diplomatie et de subtilité.. et tout ne peut pas sa faire d'un coup, sous peine d'un nouveau coup d'état..

Alors , l'immense espoir des birmans repose tout entier sur elle :

Ici, on ne dit pas Aung San Suu Kyi ...

on dit "The lady"...

et quand on a dit ça , on a tout dit...

Alors, c'est avec beaucoup d'émotion qu'on souhaite à ce peuple profondément touchant de continuer son chemin vers la liberté....

Et a bientot pour la suite des rêveries birmanes !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Myanmar
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 14:38

24 heures avant les vacances, ma dernière pensée 2015 pour le blog est pour ceux qui trouvent que de digression en digression... on perd un peu La réunion, censée être le thème du blog, non de non !

Alors, pour vous tenir compagnie pendant nos vacances, et pour que l'arrivée sur le blog se fasse pour une fois avec des images de La Réunion qui se faisaient rares...

Voici quelques photos d'un week end à Cilaos..

Retour aux sources : images de Cilaos...

Une nouvelle variante de balade "raisonnable" à Cilaos : le sentier au départ de la Roche Merveilleuse vers Bois Rouge ..

Pour ce qui est du col du Taibit, ensuite ... ce n'est plus du tout dans la même catégorie de petite balade tranquille à la demi-journée !

Retour aux sources : images de Cilaos...

Petit sentier tout ombragé au début en direction du plateau des chènes..

En septembre, égayé à l'époque de la floraison des envahissantes mais décoratives fleurs de longose

Retour aux sources : images de Cilaos...
Retour aux sources : images de Cilaos...

Puis, comme dans tous les cirques de la Réunion..à l'orée du bois...

Le paysage devient spectaculaire, vous en avez l'habitude maintenant...

mais on ne s'en lasse pas !

Direction Bras- Rouge, tout en bas ...

Retour aux sources : images de Cilaos...

Ou encore, autre suggestion...du coté opposé...

au lieu dit la Plate-Forme, part un sentier qui se dirige vers la cascade de Cap Noir.. qui devient vite très vertigineux à mon gout..mais permet également de beaux points de vue..

Retour aux sources : images de Cilaos...

Au début du sentier...

Elles sont là...on les a trouvées :

Les lentilles de Cilaos !

Et plus loin, un peu en contrebas, revoici le cirque dans sa majesté....

Retour aux sources : images de Cilaos...

Vers l'ouest..le Morne de Gueule Rouge...

Retour aux sources : images de Cilaos...

De l'autre coté,

le rempart nord du cirque...

Ca fait 6 ans , maintenant...et je crois qu'on peut le dire...

La Réunion, on s'est fondu dans le décor !

Retour aux sources : images de Cilaos...

Et c'est avec cela que je vous quitte en vous souhaitant une année 2016 que je voudrais tellement comme tant d'autres, plus paisible que cette sanglante année 2015 ...

Et je vous donne RV dans quelques semaines ..pour vous parler de la Birmanie !

Nou ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Cirques
commenter cet article