Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 06:37

Avec l'Automne, revient le temps des congrès et des villes lointaines....

Cette année était surréaliste avec les attentats en boucle dans les tetes pendant les nuits d'insomnie du décalage horaire...et la piqure d'adrénaline pour raviver la flamme professionnelle avait un gout amer...

Mais malgré tout, à la cloture du congrès...j'ai profité de 24 heures de pause pour arpenter les rues de San Francisco, I-phone à la main...

Un automne à San Francisco...

28 ans après ma première rencontre avec cette ville fascinante, sous un soleil d'automne irréprochable, les souvenirs et les émotions sont revenus...

On a tous sa propre lecture d'une ville mythique ou souffle un vent de spiritualité, de tolérance et de liberté, et une philosophie particulière de la vie, consciente de la menace de la faille sur laquelle elle est construite...

Une ville consciente de la fragilité des choses et donc des certitudes...ou l'Amérique montre un autre visage...

Un automne à San Francisco...

La balade débute en plein centre ou je logeais à proximité du Convention Center (j'étais là pour bosser !) dans le décor au début habituel d'une grande ville américaine, à Union Square et ses boutiques de luxe..

Ambiance Victoria Secret et Bloomingsdale...

Un automne à San Francisco...

Comme ailleurs dans toutes les grandes villes,..la misère y cotoie le luxe et les exclus de l'Amérique sont un choc obligé en balade au centre de San Francisco

Comme point de depart de balade, le très touristique Cable Car est difficilement contournable pour traverser le centre en direction du Fisherman's Warf, et mettre des images sur le mythe de la baie de San Francisco...

Un automne à San Francisco...

La vue sur la ville y est.... mémorable...

Un automne à San Francisco...

Alors que j'y attendais les mânes de Janis Joplin ou Allen Ginsberg, les anciens docks reconvertis en centre touristique et commercial, avec le Golden Gate en arrière plan, m'offrent une rencontre inattendue avec d'autres personnages de mon imaginaire..

J'apprends en effet que c'est ici qu'a eu lieu en 1916 l'exposition internationale fêtant l'ouverture du canal de Panama...qui est le cadre du début du nouveau Corto Maltese dont je vous parlais il y a peu !

J'y flânerai donc sur les traces du passage de Corto et de son ami Jack London..

Un automne à San Francisco...

Autre balade, à Chinatown... habituellement envahie par les touristes mais encore endormie au début du jour (le décalage horaire rend matinal!) ou les gens viennent prendre leur travail et ouvrir les boutiques.....

Un automne à San Francisco...

L'ambiance est effectivement... orientale..

Un automne à San Francisco...

Comme je le disais, puisqu'on a tous sa lecture personnelle d'une ville, ce qui est pour moi l'âme de San Francisco c'est ici..

Le quartier de North Beach et ses cafés ou ont trainé les poetes et les ecrivains de la Beat generation pour y secouer les carcans de l'Amérique avant de se noyer dans le Whisky et les drogues ...

C'est ici qu'a changé la vie des gens de ma génération...

Un automne à San Francisco...

Cette effervescence a laissé la place au décor serein des maisons colorées sur les pentes des collines.... dans une ambiance bobo qui me correspond tellement...

Un automne à San Francisco...

La flânerie se poursuit dans le décor dont on ne se lasse pas des collines aux rues escarpées...

avec parfois des rencontres insolites .. comme dans le minuscule parc de Telegraph Hill en haut à droite de l'image, au pied de la tour..

Un automne à San Francisco...

Un coyotte en plein centre ville !!!

Un automne à San Francisco...

Voila....je vous laisse avec une derniere image, en éspérant vous avoir fait partager un peu de ce que dégage cette ville qui me fascine toujours autant...

Nou Ar Trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans tourisme scientifique...
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 18:13

Pour changer de sujet, et parce qu'on a besoin en ce moment d'humanité et d'ondes positives , on revient aux articles habituels de ce blog...

Encore une fois les films nous arrivant au compte goute à La Réunion, et..sans se presser !

il s'avère que conseiller un film à des lecteurs de metropole, c'est toujours arriver en retard, mais tant pis !

Le film du trimestre est ....

Le film du trimestre...

Le premier film d'un humoriste issu du Djamel Comedy Club que j'avoue ne pas connaitre, Kheiron Tabib, qui réalise un film extrêmement personnel sur l'histoire de ses parents, opposants politiques au régime iranien, obligés de fuir l'Iran de l"Ayatollah Khomeiny pour obtenir l'asile politique en France (tiens, tiens voila qui résonne ave notre actualité..) et y conquérir une seconde vie, à force de courage et de ténacité ..

On pouvait tout craindre d'une telle entreprise et c'est un petit miracle d'équilibre entre l'émotion et la dérision pour raconter une histoire de douleur, de volonté et d'humanité qui vous fait passer du rire aux larmes.. et vous réchauffe le coeur en ces temps difficiles

Le film du trimestre...

L'hommage a ses parents est poignant avec juste ce qu'il faut d'ironie, d'humour et de pudeur pour garder la distance nécessaire et faire de l'histoire d'Hibat et Fereshteh une leçon de vie et une belle histoire d'amour depuis la vie de résistants en Iran...jusqu'au combat pour se refaire une vie en exil

Le film du trimestre...

La tendresse de l'auteur dans le rôle de son père, et la toujours lumineuse Leila Bekhti finissent de parfaire le tableau...

Si vous l'avez raté dans cette période troublée, courez y !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans cinema
commenter cet article
17 novembre 2015 2 17 /11 /novembre /2015 13:36

Comme vous, amis lecteurs, je suis bouleversé depuis ce vendredi parisien....

Et mes nuits sont douloureuses et peu réparatrices au milieu du décalage horaire de ce congrès californien...

Mais cette nuit, j'ai un sursaut qui m'emmène devant mon ordi pour pianoter en réaction à une phrase toute faite dans les déclarations qu'ont lit partout, disant que nous étions face à des "lâches"...et qui m'a sorti de ma léthargie.

Pour vous qui me lisez et qui comme moi, n'allez pas bien..j'écris pour chercher l'apaisement en cherchant à comprendre et, comme l'on dit plusieurs belles déclarations, notamment de proches de victime, le plus important est de ne pas se mettre dans la même logique de haine : c'est tout ce qu'ils cherchent..

Chercher à comprendre...c'est une réaction d'humanité à la recherche d'un mot très important pour moi, la dignité...

Que nous apprend la psychologie au sujet du trauma collectif que nous vivons tous ? ( je parle de ceux qui contemplent les images à la télé sans avoir perdu un proche, car pour ceux là je n'ai pas de mots..)

Elle nous apprend que nous passons par plusieurs étapes

La sidération d'abord devant l'impensable et initialement on n'y crois pas, ce n'est pas réel, on est tétanisé.. C'est dans cet état d'esprit que j'ai pris l'avion pour la californie samedi matin, complètement dans le cirage, ne sachant plus ou j'étais, mécaniquement... en me demandant à quoi ça rime un congrès au milieu de ce chaos...

La douleur nous envahit ensuite lorsque la mesure de ce qui s'est passé et de ce qu'on a perdu, s'impose progressivement... et les larmes sortent ou ne sortent pas...

En sachant que les souffrances ne savent faire qu'une chose , résonner avec d'autres plus anciennes, et moi, comme tant d'autres, le sentiment de déchirure et de vide... je le connais bien, et depuis longtemps...

Mais ensuite, vient le temps de s'interroger et chercher à comprendre les choses et ce qu'elles déclenchent en nous, non pas pour ne plus souffrir, ça ne marche pas comme ça...mais pour etre débout alors qu'on croyait etre à terre, ce qui nous définit comme des etres humains...

Et ca... c'est le lymphome qui me l'a appris il y a 30 ans.

Or donc, je pense à ces hommes qui ont semé le malheur et la désolation vendredi...qualifiés de lâches assassins ou de monstres...

Et je me dis... c'est comme les tueurs en série ou les SS d"Auschwitz... en faire des monstres "sortis " de notre définition de l'humanité...c'est une erreur et c'est destructeur parce que ce n'est pas la vérité...

La vérité, c'est que ce sont des hommes et que, comme pour tout un chacun , c'est une histoire, leur histoire, qui les a amené jusqu'à cette horreur..

Et mes pensées se tournent vers le mot kamikaze, " le vent divin" japonais des aviateurs de 1945 ..

Je pense c'est une grave erreur de parler de lâches assassins parce qu'on souffre et qu'on est en colère...

Je pense que ce qu'il faut c'est se demander...c'est ce qui est dans leur tête...

Et ce qui est dans leur tête..c'est que ce sont des héros...exactement comme les kamikazes d'antan...

Ce qu'il faut se demander.. c'est :

jihadiste, qui est tu ?

qu'est ce qui a fait de toi quelqu'un capable de faire ça ?

Certainement, avant tout, quelqu'un qui n'a pas trouvé sa place dans la société francaise , dans son systeme scolaire, dans son monde du travail, dans sa société de loisir ou dans sa culture, et qui a grandi en se sentant à l'écart avec un sentiment de colère et de frustration le conduisant à rejeter le modèle qui est le notre parce qu' il en est exclu..

Parce que l'égalité et la fraternité, ce n'était pas pour lui...

Quelqu'un qui a grandi avec le sentiment d'etre un étranger dans le pays ou il est né... et pour qui notre société de consommation est vide de sens si on n'y a pas accès..

Quelqu'un qui rencontre ensuite les beaux parleurs de l'Islam dont parle tres bien Abd Al Malik dans son livre "Qu'Allah bénisse la France" (un livre important par les temps qui courent...)

Et l'Islam lui propose un sens à sa vie qui n'en avait pas.. et surtout fait de lui une personne qui existe et est de nouveau importante ...

Et puis viennent ceux qui méritent notre colère et que notre société va bien etre obligée d'affronter en sortant de l'angélisme, pour les combattre effectivement,

Ceux là... aveuglés je pense par la jouissance de la toute puissance et du pouvoir que leur donne leur instruction sur des etres influençables et manipulables vont se livrer à la manipulation psychologique que l'on sait...

Et les inciter à partir vers un lieu supposé de retour aux sources et à l'essentiel face à la vanité et au manque de sens de notre société occidentale, à partir en Syrie..

La ou ils seront des hommes fiers et ayant retrouvés un sens face au vide de leur vie.

Et là...ils trouvent la guerre, la misère, et la colère contre ce qui est logiquement perçu comme l'arrogance et le luxe occidental et comme toutes les guerres , elles broient en vous les valeurs du temps de paix que sont le respect de la vie humaine, l'idée de se construire une famille ou d'avoir un futur...

Et comme pour les kamikaze d'antan, leur est promise la gloire et une vie meilleure dans l'au delà, après avoir été un héros en s'attaquant au modèle honni de la société occidentale qui les a rejeté...

Ce n'est pas monstrueux ou de la lacheté...c'est juste implacable....

Alors, ne nous trompons pas d'objectifs et surtout ne basculons pas dans la même logique qu'eux..

Oui, continuons à vivre notre liberté et notre démocratie, et que personne ne nous empèche d'aimer, de vivre, d'aimer la culture, la fete et la musique , tout de dont Paris est le symbole....

Mais réfléchissons aussi à l'exclusion que sécrète notre belle société francaise envers certains de ses membres

Et surtout ne tombons pas dans la récupération si facile des racistes qui voudraient faire croire que toutes les personnes d'une communauté sont les mêmes , ce qui est s'abaisser au même niveau que leur racisme à eux.... les jihadistes..

En revanche, acceptons l'idée que notre société doit se donner les moyens de combattre la réalité de ce qui se passe et qu'une démocratie attaquée doit en tenir compte mais en restant dans un état de droit et dans la justice et je trouve qu'une modification de la constitution par les représentants élus serait un cadre démocratique à un durcissement inévitable de notre systéme de défense contre tout ça..

Et pour finir, un autre écho au titre de cet article...

Mais pourquoi diable faut-il que l'homme continue devant son angoisse du néant du vide et de la mort à s'inventer un Dieu et un Au delà , au lieu de combler ce vide par la seule chose qui peut le remplir à mon sens , se tourner vers les autres, s'enrichir de leur différence et faire en sorte qu'il y ait moins de malheur autour de soi ?

Pourquoi faut-il que croire en quelque chose entraine si vite la certitude d'etre dans la vérité et tout de suite après, à ne plus accepter que la vérité d'un autre est aussi bonne pour lui ?

La liberté, quoi...

Pourquoi faut-il que la Foi soit depuis si longtemps une première marche sur le chemin de la barbarie et que le vent divin des certitudes et de l'intolérance ait semé depuis tant de siècles la mort et la désolation?

Pourquoi ceux qui comme moi ne croient pas (et du coup n'ont personne à convaincre et à embrigader) se sentent ils bien seuls à dire que le monde serait plus vivable si l'on se consacrait à vivre la vie ici-bas en lui donnant du sens par l'échange avec l'autre?

Alors.... au vent divin, on préférerait le vent de la vie.....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 02:03

Un soir de novembre à Paris, dans une ambiance d'été indien très inhabituelle à cette saison...

Bien sur, c'est une évidence d'aller diner à la terrasse d'un des innombrables petits restos qui font le charme de la capitale, dans une ambiance joyeuse et insouciante, entourés de gens qu parlent fort et rient aux éclats..

Et moi comme les autres ...qui fêtait des retrouvailles traditionnelles avec ma cousine parisenne comme à chaque congrès ... je suis allé diner dans un bar à vin sympa de la capitale...

Seulement ce soir là..... j'ai eu la flemme d'aller diner dans ce marais qu'on affectionne pourtant tous les deux et on est donc resté dans l'ouest parisien à coté de mon hotel .

Alors, moi....contrairement à tous ces gens frappés par une folie meurtière qui me laisse hébété... je suis encore là pour écrire ma peine devant l'inimaginable...

Cauchemar...

Et je suis comme tout le monde....désemparé...ayant pris l'avion le lendemain matin dans un état second..ne sachant plus si ca avait du sens de partir en congrès pour l'hépatite C dans ce chaos sanglant...

Bien sur..je lis partout...même dans la tempète, il ne faut pas sombrer...c'est la devise de Paris...

Cauchemar...

Il faut rester debout et fraternels..c'est la fierté de la condition humaine de se relever..

Mais que c'est dur...

Depuis que j'ai l'age de penser, je me suis forgé un système basé sur un progrès de l'homme vers la civilisation grace à l'éducation permettant d'évoluer vers...je ne sais pas...une maturité...

Mais depuis vendredi... quelque chose s'est cassé

Car on voit clair dans la symbolique de cette horreur...

un match de foot...un concert de rock... des gens qui s'amusent ou refond le monde a la terrasse d'un resto...c'est effectivement une certaine idée de notre société qui est clairement visée...

Une certaine idée de l'insouciance et de l'hédonisme pour vivre notre court passage sur terre, ce qui est sans conteste l'esprit de Paris depuis toujours...

Cauchemar...

Et l'insouciance..elle ne sera jamais plus tout a fait la même...

L'insouciance...c'est en temps de paix... et depuis ce vendredi...ce n'est plus le cas..

Une barbarie décidément viscéralement attachée à l'espèce humaine nous fait savoir qu'elle n'en veut pas..

Et les messages d'amour et de soutien des réseaux sociaux ne peuvent rien pour effacer le fait que cette barbarie..

Il va falloir l'affronter

Et je repense sans arret a la femme de menage des toilettes de l'aéroport téléphonant à sa famille en Afrique pour les rassurer sur son sort mais finissant par une phrase qui me poursuit depuis...

"Ce n'est que le début.."

Comme les parisiens qui disent qu'ils vont continuer à aller au resto et a des concerts de rock parce que les obscurantistes assassins ne doivent pas gouverner le monde..

Le blog va continuer bien sur... mais depuis ce vendredi.. rien ne sera plus tout a fait pareil..

Cauchemar...

Alors...

A tous ces gens innocents morts parce qu'ils écoutaient de la musique ou que, comme moi ils dinaient au resto...

A la douleur de leurs proches...

A leurs enfants devenus orphelins...

A tous ceux qui pensent comme moi que cela aurait pu etre eux..

Je dédie ce sentiment de ceux qui restent, qu'on a depuis,et qui est, comme dans la chanson, d'etre coincé entre les 4 horizons qui crucifient le monde....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 14:20

Un écueil important se dresse devant ce blog...

Résister au raz de marée émotionnel mentionné dans un article précédent et ne plus être un blog de voyage et d'horizons lointains..

C'est donc de façon elliptique que cet article esquissera le bonheur de 15 jours d'octobre passés à fondre devant sourires et gazouillis d'un petit bonhomme de 3 mois qui a fait tout ce chemin pour venir à la Réunion...

Un bébé sous les tropiques....

Lui dont les grands yeux écarquillés faisaient provision de tout ce qu'il voyait et ressentait...

Que restera t'il en lui de ce voyage, de ces couleurs, de ces odeurs, de ces calins du bout du monde ?

Un bébé sous les tropiques....

Tout ce que je sais c'est qu'il aimait visiblement les ballades au grand air et les feuilles de palmier qui s'agitent au vent des alizés...

Un bébé sous les tropiques....

Mais avant tout.. ce qu'il retiendra, je pense ..c'est tout ce bonheur autour de lui...

Il fera bien ce qu'il voudra quand ça sera à lui d'écrire son histoire....mais c'est sur..

pour le moment...l'enfant imaginaire, dans l'esprit de la famille......il est voyageur !

Un bébé sous les tropiques....

Et nous on espère juste que l'adresse sera recommandé dans les guides de voyage pour petits enfants...

Allez..Nou ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
8 novembre 2015 7 08 /11 /novembre /2015 13:43

Meme si elles peuvent durer plus de 40 ans....

Un jour.....

Les dictatures prennent fin !

Un dimanche vers la liberté...

Le blog est tourné ce dimanche 8 novembre vers un petit pays d'Asie qui vit depuis plus de 40 ans dans la terreur et qui voit enfin la liberté refleurir..

Ayons tous les yeux sur le Myanmar pour que les généraux ne puissent plus ignorer comme en 1990 un vote massif pour le parti démocratique et s'en aillent enfin...

Et meme s'il est facile, assis dans son fauteuil en Europe, de critiquer de nos jours Aung San Suu Kyi pour son absence de prise de position sur le scandale du sort fait à la minorité Rohynga...

Un dimanche vers la liberté...

Je pense que le parcours de cette femme inspire avant tout le respect,

et que ce dimanche ne serait sans doutes pas possible sans elle...

Face a des adversaires iniques, il fallait sans doutes des priorités et du pragmatisme en considérant qu' avant toute chose.. ce qu'il fallait pour la Birmanie..

C'est que ce dimanche d'élection soit juste possible...

Pour le reste...nous...nous sommes d'avis de laisser une jeune démocratie renaitre avant de la juger à l'avance..

Et bien plus, nous projetons d'etre tout bientot, parmi les premiers supporters...à nous rendre là-bas !

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 14:00

Pour ceux qui trouveraient le sujet répétitif....je vous invite à revenir pour un prochain article ;-)

mais, moi, perso.....je ne me lasse pas !

Cela fait maintenant depuis le 24 aout que le volcan est en éruption....

Et à l'occasion de la venue de nouveaux clients de l'agence...impossible de manquer ce spectacle qui joue les prolongations !

Eruption : prolongations...

Depuis deux mois, ce parking est devenu l'endroit le plus celebre de l'ile..

Pourtant ce n'était pas gagné avec un nom peu vendeur, le parking Foc-foc et son ambiance souvent brumeuse.. et toujours frisquette !

Mais rien à faire...c'est une star ici, maintenant... tout le monde ne parle que de lui !

Eruption : prolongations...

Et ensuite c'est parti pour le sentier du Tremblet de venu lui aussi le plus fameux de l'ile...

avec le suspens habituel de fin d'apres-midi sur la disparition des nuages qui n'est jamais gagné...

Cette fois on a de la chance : ils s'en vont!

Eruption : prolongations...

La voie est donc libre en arrivant au bord de l'enclos pour un jeune papa abandonnant pour la premiere fois sa progeniture pour quelques heures (c'est un peu haut et frisquet pour un bébé de 3 mois !) et qui reste bouche bée devant le spectacle !

Eruption : prolongations...

Effectivement les jumelles sont une obligation pour contempler le cône crée par l'éruption depuis maintenant deux mois et qui offre un spectacle de feu d'artifice, avec les Ooooh et les Ahhh de l'assistance

Feu d'artifice auquel il faut ajouter le bruit de la lave qui sort , un peu comme le bruit des vagues en plus profond..

Comme un ressac venu du fond des ages..

Eruption : prolongations...

Mais ce n'est pas tout...

En continuant plus loin...apres le cratère...voici la coulée de lave !

Eruption : prolongations...

Et puis, comme je l'ai décrit dans les articles précédents, le sentier se poursuit le long du bord du cratère pour venir petit à petit se positionner en face de la coulée...

Eruption : prolongations...

Et il ne reste plus qu'à laisser faire la lumière qui décline pour que l'ambiance devienne féérique...

Eruption : prolongations...

Après, lorsque la nuit est tombée..les mots manquent pour dire l'émotion que l'on ressent...

Eruption : prolongations...

Et de fait, Fred et moi....on n'a rien ressenti d'autre comme besoin que ....

de s'asseoir ... se taire....et faire provision de magie pour le reste de notre vie...

(avec je pense, chacun dans un coin de nos deux têtes... l'idée d'amener un jour un petit bonhomme voir ça de ses yeux quand il sera plus grand...)

Eruption : prolongations...

Et merci Fred pour son apport décisif dans le choix du réglage de l'appareil pour ces photos nocturnes...

Eruption : prolongations...

Voila...

Encore de belles images que je voulais partager avec vous...

Avec une dédicace spéciale pour une cliente de l'agence dont je sais qu'elle en était fan absolue..et qui est rentrée dans les brumes lyonnaises...

Tu es dans nos pensées, Clémence !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Volcan
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 14:53

En quittant le Kwazulu-Natal , sur notre route au Nord vers le parc Kruger...

La route traverse un insolite et anachronique petit royaume coincé entre l'Est de l'Afrique du Sud et le Mozambique tout proche : le Swaziland...

Petit pays de moins d'un million et demi d'habitants, tapi à l'ombre de son voisin géant...mais aux règles bien différentes...monarchie absolue aux moeurs d'un autre temps... (vous avez compris, pour la démocratie, il faudra chercher ailleurs ...)

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Un poste frontière aux formalités comme toujours en Afrique un peu pittoresques, mais dans une ambiance cool pour nous les rares touristes qui sommes les bienvenus (il n'y a pas foule...)

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Ici aussi, des parcs animaliers aux ambiances proches du grand voisin..mais avec beaucoup moins de moyen (c'est un pays bien sur très pauvre..) et donc moins spectaculaire, sur le plan de la faune, notamment vis à vis des fauves et des grands mammifères...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Reste pour faire l'ambiance, qu'on y est quasiment seuls (presque pas de visiteurs...) que comme ailleurs en Afrique astrale, la lumière est magnifique et que, quand même, les antilopes font le spectacle..

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Antilopes communes....comme les Impalas avec qui ont devient vite familiers mais dont l'élégance n'est jamais en reste...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Ou bien plus rares, comme le splendide damalisque à front blanc... quasi spécifique de l'Afrique du Sud...

espece devenue bien rare, parait il, en dehors des réserves

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Notre coup de coeur au Swaziland....

Le Mlilwane Wildlife Sanctuary, à l'ambiance intimiste et au plus près des animaux..comme vous pouvez en juger dès le matin au réveil...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

L'indispensable feu pour la veillée dans le camp..

(encore une fois, ça caille en Afrique du Sud pendant l'hiver austral!)

n'est pas perdu pour tout le monde quand les (rares) visiteurs vont se coucher : d'autres viennent se chauffer au coin du feu !

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Et au lever, en route pour le café, les yeux encore embrumés de sommeil..on fait des rencontres qu'on dirait sorties d'un rêve.. comme ici ce hiératique mâle Nyala...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Plus au Nord, le Swaziland devient un pays montagneux et doucement un peu plus accidenté...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Jusqu'à des ambiances un peu surprenantes au Nord, presque..canadiennes !

Mais bon..comme tout le monde....

On ne s'attarde pas trop malgré le charme un peu désuet de ce petit pays car l'objectif...c'est le mythique parc Kruger, quelques kms après la frontière nord...

Le prochain article sera pour lui !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Afrique du Sud
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 09:43

Ici, on organise souvent, plutot que des concerts dédiés exclusivement, à un artiste ou à un groupe, des évènements festifs à plusieurs, moments d'échanges et de chaleur humaine ...

Prolongation de l'ambiance des "kabars" traditionnels regroupant les musiciens de La Réunion, bien loin du "star system" ...

Cette fois, c'était un regroupement de musiciens africains et créoles pour échanger leur musique dans l'esprit des racines africaines communes...

Avec des dédicaces inattendues...

L'ami Georges aurait certainement sourit de cette adaptation de sa chanson par une bande de joyeux drilles africains et réunionnais...

Bon, parce que c'est vous.. je vous met la traduction...

Domoun i aim pa poukwé,
I rant pa dann zot train oté.
Domoun i amont a mwin lo dwa,
Park la monyon, li na pwin lo bra !

Allez...Nou Ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 14:41

Cette année, le volcan est démonstratif...et depuis l'éruption de mois de mai, il a le bon gout de nous offrir la troisième éruption de l'année, qui dure maintenant depuis un mois et demi...

Du coup quand on a la chance d'avoir choisi ses vacances au bon moment,

le séjour à La Réunion est ...pimenté !

C'est le cas de notre fiston et de sa chérie, revenus pour la deuxième fois dans l'ile

(vous voyez que c'est bien ...les clients reviennent !)

Eruption, encore et toujours.....

Il y a 2 ans leur visite au volcan s'était heurtée à un mur de nuages...

Cette fois...c'était mieux !

Vous voyez la photo et vous vous dites..quoi ?

C'est ça une éruption du Piton de la Fournaise ?

Il n'y a pas plutot quelqu'un qui fait un barbecue derrière ?

Bon, heureusement ...l'agence fournit les jumelles...

Eruption, encore et toujours.....

Et on voit le cône éruptif qui s'est constitué petit à petit à partir de la faille initiale,

avec les coulées de lave fraiche qui s'échappent au premier plan...

Eruption, encore et toujours.....

Et il continue inlassablement à cracher depuis le 24 aout..

ce qui fait de cette éruption petit à petit... une éruption majeure en terme de quantité de lave écoulée,

L'alimentation semble se faire à nouveau depuis les profondeurs du volcan et non plus par la rupture d'une poche de lave superficielle qui se serait tarie en quelques jours..

Eruption, encore et toujours.....

En grossissant encore (ne pas oublier les jumelles donc...) le spectacle de la lave fluide qui s'écoule a quelque chose de magique, fascinant tous les spectateurs...

Mais le spectacle peut encore etre amélioré, si vous suivez le conseil de l'agence....

Eruption, encore et toujours.....

Conseil qui est ...de venir en fin d'apres-midi !

d'une part car le spectacle changeant de la lumière qui décline en montagne est toujours superbe...

et d'autre part parce que le spectacle de nuit... devient encore plus intense quand l'éruption est magnifiée par l'obscurité

Eruption, encore et toujours.....

Comme je l'avais écrit la dernière fois, je ne peux pas mieux dire..

On a la sensation d'être aux origines du monde....

Eruption, encore et toujours.....

Et c'est vraiment...une émotion profonde....

Bon après on finit toujours par se cailler et de trouver longue la route du retour..mais c'est un spectacle pour toute une vie!

Bravo pour ces superbes photos, les jeunes....

Et bon courage pour le retour à Paris!

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Volcan
commenter cet article