Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 14:00

Pour ceux qui trouveraient le sujet répétitif....je vous invite à revenir pour un prochain article ;-)

mais, moi, perso.....je ne me lasse pas !

Cela fait maintenant depuis le 24 aout que le volcan est en éruption....

Et à l'occasion de la venue de nouveaux clients de l'agence...impossible de manquer ce spectacle qui joue les prolongations !

Eruption : prolongations...

Depuis deux mois, ce parking est devenu l'endroit le plus celebre de l'ile..

Pourtant ce n'était pas gagné avec un nom peu vendeur, le parking Foc-foc et son ambiance souvent brumeuse.. et toujours frisquette !

Mais rien à faire...c'est une star ici, maintenant... tout le monde ne parle que de lui !

Eruption : prolongations...

Et ensuite c'est parti pour le sentier du Tremblet de venu lui aussi le plus fameux de l'ile...

avec le suspens habituel de fin d'apres-midi sur la disparition des nuages qui n'est jamais gagné...

Cette fois on a de la chance : ils s'en vont!

Eruption : prolongations...

La voie est donc libre en arrivant au bord de l'enclos pour un jeune papa abandonnant pour la premiere fois sa progeniture pour quelques heures (c'est un peu haut et frisquet pour un bébé de 3 mois !) et qui reste bouche bée devant le spectacle !

Eruption : prolongations...

Effectivement les jumelles sont une obligation pour contempler le cône crée par l'éruption depuis maintenant deux mois et qui offre un spectacle de feu d'artifice, avec les Ooooh et les Ahhh de l'assistance

Feu d'artifice auquel il faut ajouter le bruit de la lave qui sort , un peu comme le bruit des vagues en plus profond..

Comme un ressac venu du fond des ages..

Eruption : prolongations...

Mais ce n'est pas tout...

En continuant plus loin...apres le cratère...voici la coulée de lave !

Eruption : prolongations...

Et puis, comme je l'ai décrit dans les articles précédents, le sentier se poursuit le long du bord du cratère pour venir petit à petit se positionner en face de la coulée...

Eruption : prolongations...

Et il ne reste plus qu'à laisser faire la lumière qui décline pour que l'ambiance devienne féérique...

Eruption : prolongations...

Après, lorsque la nuit est tombée..les mots manquent pour dire l'émotion que l'on ressent...

Eruption : prolongations...

Et de fait, Fred et moi....on n'a rien ressenti d'autre comme besoin que ....

de s'asseoir ... se taire....et faire provision de magie pour le reste de notre vie...

(avec je pense, chacun dans un coin de nos deux têtes... l'idée d'amener un jour un petit bonhomme voir ça de ses yeux quand il sera plus grand...)

Eruption : prolongations...

Et merci Fred pour son apport décisif dans le choix du réglage de l'appareil pour ces photos nocturnes...

Eruption : prolongations...

Voila...

Encore de belles images que je voulais partager avec vous...

Avec une dédicace spéciale pour une cliente de l'agence dont je sais qu'elle en était fan absolue..et qui est rentrée dans les brumes lyonnaises...

Tu es dans nos pensées, Clémence !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Volcan
commenter cet article
28 octobre 2015 3 28 /10 /octobre /2015 14:53

En quittant le Kwazulu-Natal , sur notre route au Nord vers le parc Kruger...

La route traverse un insolite et anachronique petit royaume coincé entre l'Est de l'Afrique du Sud et le Mozambique tout proche : le Swaziland...

Petit pays de moins d'un million et demi d'habitants, tapi à l'ombre de son voisin géant...mais aux règles bien différentes...monarchie absolue aux moeurs d'un autre temps... (vous avez compris, pour la démocratie, il faudra chercher ailleurs ...)

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Un poste frontière aux formalités comme toujours en Afrique un peu pittoresques, mais dans une ambiance cool pour nous les rares touristes qui sommes les bienvenus (il n'y a pas foule...)

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Ici aussi, des parcs animaliers aux ambiances proches du grand voisin..mais avec beaucoup moins de moyen (c'est un pays bien sur très pauvre..) et donc moins spectaculaire, sur le plan de la faune, notamment vis à vis des fauves et des grands mammifères...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Reste pour faire l'ambiance, qu'on y est quasiment seuls (presque pas de visiteurs...) que comme ailleurs en Afrique astrale, la lumière est magnifique et que, quand même, les antilopes font le spectacle..

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Antilopes communes....comme les Impalas avec qui ont devient vite familiers mais dont l'élégance n'est jamais en reste...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Ou bien plus rares, comme le splendide damalisque à front blanc... quasi spécifique de l'Afrique du Sud...

espece devenue bien rare, parait il, en dehors des réserves

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Notre coup de coeur au Swaziland....

Le Mlilwane Wildlife Sanctuary, à l'ambiance intimiste et au plus près des animaux..comme vous pouvez en juger dès le matin au réveil...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

L'indispensable feu pour la veillée dans le camp..

(encore une fois, ça caille en Afrique du Sud pendant l'hiver austral!)

n'est pas perdu pour tout le monde quand les (rares) visiteurs vont se coucher : d'autres viennent se chauffer au coin du feu !

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Et au lever, en route pour le café, les yeux encore embrumés de sommeil..on fait des rencontres qu'on dirait sorties d'un rêve.. comme ici ce hiératique mâle Nyala...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Plus au Nord, le Swaziland devient un pays montagneux et doucement un peu plus accidenté...

Vie Sauvage (2) : le Swaziland

Jusqu'à des ambiances un peu surprenantes au Nord, presque..canadiennes !

Mais bon..comme tout le monde....

On ne s'attarde pas trop malgré le charme un peu désuet de ce petit pays car l'objectif...c'est le mythique parc Kruger, quelques kms après la frontière nord...

Le prochain article sera pour lui !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Afrique du Sud
commenter cet article
18 octobre 2015 7 18 /10 /octobre /2015 09:43

Ici, on organise souvent, plutot que des concerts dédiés exclusivement, à un artiste ou à un groupe, des évènements festifs à plusieurs, moments d'échanges et de chaleur humaine ...

Prolongation de l'ambiance des "kabars" traditionnels regroupant les musiciens de La Réunion, bien loin du "star system" ...

Cette fois, c'était un regroupement de musiciens africains et créoles pour échanger leur musique dans l'esprit des racines africaines communes...

Avec des dédicaces inattendues...

L'ami Georges aurait certainement sourit de cette adaptation de sa chanson par une bande de joyeux drilles africains et réunionnais...

Bon, parce que c'est vous.. je vous met la traduction...

Domoun i aim pa poukwé,
I rant pa dann zot train oté.
Domoun i amont a mwin lo dwa,
Park la monyon, li na pwin lo bra !

Allez...Nou Ar trouv !

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
7 octobre 2015 3 07 /10 /octobre /2015 14:41

Cette année, le volcan est démonstratif...et depuis l'éruption de mois de mai, il a le bon gout de nous offrir la troisième éruption de l'année, qui dure maintenant depuis un mois et demi...

Du coup quand on a la chance d'avoir choisi ses vacances au bon moment,

le séjour à La Réunion est ...pimenté !

C'est le cas de notre fiston et de sa chérie, revenus pour la deuxième fois dans l'ile

(vous voyez que c'est bien ...les clients reviennent !)

Eruption, encore et toujours.....

Il y a 2 ans leur visite au volcan s'était heurtée à un mur de nuages...

Cette fois...c'était mieux !

Vous voyez la photo et vous vous dites..quoi ?

C'est ça une éruption du Piton de la Fournaise ?

Il n'y a pas plutot quelqu'un qui fait un barbecue derrière ?

Bon, heureusement ...l'agence fournit les jumelles...

Eruption, encore et toujours.....

Et on voit le cône éruptif qui s'est constitué petit à petit à partir de la faille initiale,

avec les coulées de lave fraiche qui s'échappent au premier plan...

Eruption, encore et toujours.....

Et il continue inlassablement à cracher depuis le 24 aout..

ce qui fait de cette éruption petit à petit... une éruption majeure en terme de quantité de lave écoulée,

L'alimentation semble se faire à nouveau depuis les profondeurs du volcan et non plus par la rupture d'une poche de lave superficielle qui se serait tarie en quelques jours..

Eruption, encore et toujours.....

En grossissant encore (ne pas oublier les jumelles donc...) le spectacle de la lave fluide qui s'écoule a quelque chose de magique, fascinant tous les spectateurs...

Mais le spectacle peut encore etre amélioré, si vous suivez le conseil de l'agence....

Eruption, encore et toujours.....

Conseil qui est ...de venir en fin d'apres-midi !

d'une part car le spectacle changeant de la lumière qui décline en montagne est toujours superbe...

et d'autre part parce que le spectacle de nuit... devient encore plus intense quand l'éruption est magnifiée par l'obscurité

Eruption, encore et toujours.....

Comme je l'avais écrit la dernière fois, je ne peux pas mieux dire..

On a la sensation d'être aux origines du monde....

Eruption, encore et toujours.....

Et c'est vraiment...une émotion profonde....

Bon après on finit toujours par se cailler et de trouver longue la route du retour..mais c'est un spectacle pour toute une vie!

Bravo pour ces superbes photos, les jeunes....

Et bon courage pour le retour à Paris!

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Volcan
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 17:57

Il faut parfois assumer ses contradictions....

Combien de fois me suis-je entendu dire que j'étais exaspéré de la résurrection des héros dont l'auteur est mort, repris par d'autres à des fins mercantiles et artistiquement vouées à la déception...

Et d'assurer haut et fort que jamais je n'achèterai les Blake et Mortimer, Astérix ou autres Millenium ressortis de leur tombe...

Et pourtant....

Me voila qui me précipite le jour de la résurrection d'une BD disparue avec son auteur depuis...20 ans ? plus ?

C'est que...c'était trop dur de vivre sans lui...

Le retour du gentilhomme de fortune....

.

Comme tant d'autres il y a 20 ans...

Depuis "la Ballade de la Mer Salée", il était le compagnon de mes voyages imaginaires et c'est un peu sa route , je pense , que j'ai suivie ensuite de par le monde...

Corto Maltese... le héros romantique ...

Toujours en quête d'ailleurs..et qui ne sera jamais chez lui nulle part..

Son cynisme ironique,

Son gout pour les causes perdues,

Son aversion pour les frontieres et l'ordre établi,

Ses amis plus ou moins recommandables et mystérieux dans chaque coin du monde...

Et les femmes qui refusent à chaque fois de le suivre dans son voyage sans fin......

Comme l'une d'entre elles lui dit un jour :

"Ce que tu cherches...ça n'existe pas..."

N'est-ce pas vrai pour chacun d'entre nous?

Le retour du gentilhomme de fortune....

C'est bon de te retrouver, Corto Maltese....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans BD
commenter cet article
23 septembre 2015 3 23 /09 /septembre /2015 13:33

2015 étant une année faste pour l'agence Daillie Favre, j'ai une nouvelle fois l'occasion de faire un article "Tour de l'ile en famille" à l'occasion de la venue cette fois de ma petite soeur et son amie Laurence..

Petites futées toutes les deux, elles sauront lire, entre les photos, l'émotion et la joie des moments passés ensemble, à partager avec elles notre passion pour notre île d'adoption...

Voici donc quelques images, prises par elles-mêmes, d'un tour de notre île organisé par l'agence..... comme dab, afin de donner des idées à d'autres lecteurs qui hésiteraient à "sauter la mer" pour venir nous voir...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Zappant volontairement les images de la cote ouest et du lagon (pourtant dans le programme de chaque séjour, bien sur !) on débute par le charme plus sauvage et pus spécifique de la cote Est à l'Anse des Cascades...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

A l'Est, trop souvent délaissé par les touristes, Saint André et ses temples, berceau de la culture tamoul de l'ile, si présente à La Réunion...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

A l'Est, toujours, les plantations de vanille et la délicate et amoureuse science de la culture et de la maturation des précieuses gousses...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Le tour se poursuit par le Sud sauvage à Saint Philippe sous l'impressionnante présence tutélaire du volcan...tapi tout là haut...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Tout autour d l'ile, on n'a que l'embarras du choix entre différents jardins botaniques qui réservent de nouvelle surprises à chaque visite en fonction des différentes moments de l'année, comme ici la chance d'être là pour la floraison de ce qui n'est habituellement qu'une liane pendante ordinaire.. et devient pour quelques jours un extraordinaires enchevètrement de fleurs bleues, la Liane de Jade...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Même s'il est considéré comme invasif vis à vis de l'espèce endémique, le Lézard vert de Madagascar reste photogénique... et en plus exhibitioniste !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Gros succès auprès des visiteuses des sentiers côtiers du Sud, surplombant le combat sans fin de la houle et des falaises, comme ici au Cap Méchant..

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Coucher de soleil sur le site du Four à Chaux dans le délicieux petit village de Manapany dont on vous parle si souvent...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

En poursuivant le tour vers l'Ouest, un séjour loin des foules dans le petit port d'Etang Salé, secret et nonchalant..... et pourtant plein de surprises en snorkeling...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

On n'a rien contre l'Ouest non plus et le port de Saint Gilles, plus couru et moins secret, offre son aquarium et ses safaris en mer..

Si, cette année, les baleines se sont faites très rares (effrayées par les ondes négatives des travaux pharaoniques de la nouvelle route du littoral, dit-on..)

Ca n'est pas grave... il reste les dauphins qui par groupes de centaines d'individus fréquentent nos côtes à l'année et assurent le show !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Mais malgré les charmes du bord de Mer si contrasté d'une cote à l'autre...vient forcément l'heure ou le guide, vous emmène, bon gré mal gré, vers les petites routes de l'intérieur et les destinations terrestres qui font la spécifité de La Réunion..

La spectaculaire cascade Langevin ou bout d'une route improbable qui emmène au coeur de la vie créole

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Même s'il n'y fait pas chaud en cette saison hivernale que sont les mois de juillet aout, l'agence met systématiquement au programme la Plaine des Cafres dans les hauts de l'île ou troquer tee-shirts et sandales contre polaires et chaussures de marche !

Commentaire inquiet des visiteuses : Euhhh.... c'est vraiment obligatoire d'aller se cailler en altitude ? .

Eh oui, les filles...c'est obligé...sans cela, on n'a pas vu La Réunion...

Comme par exemple, le vertigineux point de vue des quelques cases de l'improbable ilet de Grand Bassin, desservi seulement par un sentier redoutable par son dénivelé..et par une benne hélitreuillée pour livraison des marchandises.... quelques centaines de mètres plus bas !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

L'incontournable et majestueux massif du Piton des Neiges dominant la Plaine des Caffres dans la lumière du début du jour...

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Et, à tout seigneur, tout honneur...

La route du volcan qui fait à chaque visiteur le même effet, celui d'être transporté sur une autre planète par une faille spatio-temporelle...

Même si le volcan, tout au fond de l'image se cachera ensuite dans les nuages qui sont en train de l'envahir...

La plaine des sables, c'est un spectacle à elle toute seule !

Cartes postales d'un séjour à La Réunion...

Mais, bon.... définitivement ... ce qui a le plus de succès auprès des visiteuses....

C'était quand même le bord de mer !

Pas vrai, les filles?

Repost 0
Published by olivier et marianne
commenter cet article
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 16:27

Cette fois, vous vous dites : ça ne va plus du tout chez lui...

Non, mais qu'est-ce que c'est que ce titre ?

Pourquoi pas les cours de la bourse, tant qu'on y est !

Eh bien... c'est pourtant vrai...

On a pris un plan d'épargne et on en parle sur le blog..

Nous avons souscrit un PEZ !

Un plan d'épargne...pas comme les autres!

Il s'agit d'un Plan d'Epargne Zebu !

J'ai le plaisir de vous présenter Téméraire, notre zébu, que nous avons acheté pour le revendre selon le principe du micro-crédit à Daniel RAMAROLAHY, paysan, père de 3 enfants, qui vit à Madagascar, à 100 kms d'Antsirabe ...

Lui pour qui un zébu est fondamental dans la vie de sa ferme..

Après notre dernier voyage à Mada, nous avons souscrit ceci dans la cadre de l'association

"Zebu Overseas Board" dont je vous laisse trouver vous même les initiales trouvées avec malice par la bande de potache qui a créé cette association...

(comme quoi l'humanitaire ne nécessite pas forcément de se prendre au sérieux!)

Le principe est très sympa.

On achète un zébu pour qu'un paysan puisse l'acquérir grâce au micro-crédit sur 3 ans, et ensuite, vous avez récupéré votre mise, en Ariarys, donc à ré-investir sur place de la même façon !

Et vous êtes cordialement invités à venir voir votre zébu dans son cadre de vie..! ( ce que nous comptons bien faire d'ici un an ou deux).

Bien sur, on est à Mada., les choses se font à leur vitesse...

Et l'asso était bloquée pendant des mois pour raisons de controle administratifs suite au changement de régime...

Il a donc fallu 10 mois... mais ça y est !

Téméraire fait notre fierté ;-)

Allez, je vous laisse avec les coordonnées de cette asso sympa :

www.zob-madagascar.org

(ça y est, vous avez trouvé les initiales?)

Veloma !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Madagascar
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 14:02

Au loin sur notre île...on essaye de parler sur ce blog de choses légères pour vous donner des ambiances d'ailleurs et vous changer les idées...

Mais parfois, la légèreté, ce n'est plus possible...

Une très vieille chanson, écrite en 1962, résonne à nouveau dans ma tête devant ce qui se passe en Europe...

Elle faisait référence à la guerre du Vietnam, mais les questions posées..... restent non résolues .

Questions sans réponses....

"How many times can a man turn his head,

Pretending he just doesnt't see ?

Et moi , aussi des questions sans réponse se bousculent dans ma tête...

Face à ce qu'il faut bien appeler un exode en marche vers l'Europe, un "élan de solidarité" se ferait jour à la suite de la publication d'une photographie... qui, nous dit-on, provoque une "prise de conscience"...

Qui sommes nous donc, nantis comme petites gens de l'Europe, pour attendre d'être manipulés par une photo sordide que nos journalistes (et nos dirigeants) utilisent pour orchestrer une campagne médiatique ?

Questions sans réponses....

Quel type d'anesthésie est sécrétée par le monde occidental pour avoir besoin d'une telle photographie pour réagir ?

Car enfin, qui peut dire qu'il ne savait pas?

Depuis combien de temps aligne t-on les milliers de morts en Méditerrannée ,

Depuis combien d'années les horreurs commises en Syrie par une dictature d'autant plus sanguinaire qu'elle est aux abois et par un état islamique réactualisant la barbarie au 21° siècle,

Depuis combien de semaines décrit t-on cet exode tragique en marche vers l'Europe ?

Et il faut une photo pour que des associations reçoivent des propositions d'hebergements et que les maires proposent un chiffre de migrants à accueillir ?

Il faut des photos pour qu'on s'aperçoive que l'on est face à des êtres humains qui fuient un cauchemar pour sauver leur vie et celle de leurs enfants?

Eh bien mettons des photos alors !!!

Questions sans réponses....

Faut-il une photo pour que ceux qui ne l'auraient pas imaginé se rendent compte que ce sont des pères ?

Questions sans réponses....

Faut-il une photo pour découvrir avec stupeur que ce sont des mères ?

Questions sans réponses....

Faut il une photo pour voir que ce pourraient être nos enfants ?

Et encore, si le plus douloureux... c'était de découvrir qu'il faut une campagne médiatique centrée sur une photo sordide pour déclencher une prise de conscience...

Mais malheureusement, le plus étouffant...

C'est de lire un sondage qui dit que 56 % des français sont contre un élargissement des conditions d'accueil des migrants...

Faut-il en urgence recruter parmi ces 56 % de sondés les candidats volontaires à bâtir une infamante barrière de barbelés tout autour de l'hexagone, comme en Hongrie ?

Questions sans réponses....

Personne ne voit-il donc qu'aucune barrière ne les retiendra, qu'ils ont fuit l'horreur et la mort et que , mûs par le désespoir, ils n'ont plus rien à perdre ?

Alors , même si des tas de questions se bousculent, ne soyons pas naifs...

Ces images impressionnantes d'exode vers un supposé havre européen ne sont elles que les prémices de bouleversements de grande ampleur ?

D'autres exodes ne sont-ils pas à venir, après des décennies de déni de réalité de la part des pays riches ne voulant pas voir les tragédies à leur porte et tout étonnés qu'on enfonce soudain ladite porte ?

Ces images d'une Europe acculée à une évidence qu'elle ne voulait pas voir et dont l'édifice est lézardé par ses divisions ne sonnent elles pas comme la fin d'un monde ?

Ces images.... au delà du devenir immédiat de tous ces gens, n'interrogent elle pas sur l'action à mener à la source de cet exode... là bas ou la barbarie est à l'origine de tout cela (et sans doutes se régale de la déstabilisation en cours de l'Europe ..) ?

Ces images... ne nous obligent elle pas a aller combattre les source du mal, comme il a bien fallu le faire au 20° siècle ?

Et je me rappelle aujourd'hui la réponse digne et laconique de mon père, face aux discours pacifistes enflammés de son ado de fils , lui répondant que parfois , face à la barbarie, il faut prendre les armes...(trop pudique pour ajouter : comme je l'ai fait en 44...)

Pour finir cet article sur une note optimiste, ( et c'est dur !)

Je réutilise une citation de JFK que j'avais citée sur notre précédent blog :

Questions sans réponses....

L'écriture chinoise du mot "crise" fait coincider deux idéogrammes Wei : "Danger" et Ji : "Opportunité"..

Et si l'Europe devant cette crise avait une opportunité unique de dépasser son immobilisme et ses blocages (maintenant que c'est probablement sa survie qui est en jeu) en adoptant une attitude commune d'accueil de ces gens selon les règles des droits de l'homme et de lutte contre contre les assassins qui mettent la Syrie à feu et à sang ?

En attendant, devant ces images ... on ne peut que revenir à l'essentiel..

Et l'essentiel, face aux tragédies de l'histoire, n'est ce pas de faire preuve d'humanité quant c'est la seule chose qui reste à offrir face à l'insoutenable ?

Questions sans réponses....

"How many roads must a man walk down,

before you call him a man ?"

Comme il y a 50 ans..la réponse se perd dans le souffle du vent...

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 18:17

Après un article précédent se voulant une mise au point sur les sentiments contrastés des voyageurs dans l'Afrique du Sud du post-apartheid,

Place aux ambiances fascinantes offertes par les parcs animaliers africains...qui étaient le but de notre voyage.

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

L'Afrique du Sud...c'est immense !

Donc, si vous avez une semaine de vacances, encadrée par la rotation hebdomadaire d'Air Austral de La Réunion vers Johannesbourg...

Et bien, il faut faire des choix !

Notre voyage , "ciblé" parcs nationaux, s'est donc focalisé sur l'Est du pays... comme vous le voyez sur le trajet de la carte en partant de Durban pour décrire une boucle d'une semaine passant vers l'anachronique Swaziland et le célèbre parc Kruger pour revenir à Johannesbourg..

Ca fait déja pas mal de voiture, près de 2000 kms , en fait!

Première région traversée, le Kwazulu Natal..terre du peuple Zoulou..ou déja nous attend le premier parc , la réserve de Hluhluwe ( pour que ça soit dit : ça se prononce : "chlouchlououé" !)

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Après les larges highways modernes "avalées" par la petite voiture de location, on entre soudain dans un autre monde... celui d'une nature préservée, ou les rêves d'enfants guettent au bord de la piste..

Et vont se succéder les rencontres précieuses, comme autant de cadeaux offerts par la vie...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

D'abord une troupe de zèbres au pas nonchalant...

En guise de mise en bouche, avant de laisser la place aux stars de Hluhluwe...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Les rhinocéros, thème majeur de ce parc, ou leur nombre permet de les apercevoir facilement...

Les réserves : sans doutes leur dernier espoir de survie dans un monde sans scrupules ou ils sont traqués sans pitié pour les soi-disants vertus aphrodisiaques de leurs cornes qui se vendent au prix de l'or..

Le jeu étant de savoir s'il s'agit d'un couple de rhinocéros blancs ou noirs..puisque les deux sont sauvegardés dans cette réserve...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Vous l'auriez devinés..ce ne sera pas sur la couleur qu'on va y arriver puisqu'ils sont bien sûr..gris tous les deux !

Et bien, il s'agit d'un rhinocéros blanc, car ses lèvres sont élargies pour brouter et non pas pointues pour arracher les feuilles des arbustes comme son congénère... il a de grandes oreilles...et surtout une bosse bien reconnaissable sur le cou..

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Plus loin, un troupeau de buffles se désaltère au bord de l'eau...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Il parait que les petits prennent très vite exemple sur le caractère ombrageux des adultes..., et effectivement..ils n'ont pas l'air commode... l'un comme l'autre !

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Plus placides.. les antilopes africaines affichent leur élégance dans la savane,

Certaines très communes, comme cet impala à la démarche aérienne...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

D'autres plus secrètes , comme ici une femelle Nyala, espèce plus rare qu'on trouve surtout en Afrique du sud, toujours en bordure de foret ou se réfugier en cas de danger..

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Jamais bien loin de la femelle, le mâle Nyala est splendide, fier et hiératique...semblant aux aguets : le danger des prédateurs n'est jamais bien loin...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Même si notre zoom était timide pour l'ornithologie...quelques belles rencontres sont possibles comme ce guêpier aux couleurs vives...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

On a parfois la sensation de visiter une expo ou les oeuvres d'art sont vivantes...

Vie sauvage (1) : Le Kwazulu-Natal

Eh oui, le parc Kruger n'est pas la seule oasis de vie sauvage en Afrique du Sud...

Il y en a plein..ici..dans les immenses paysages du Kwazulu-Natal...

Et c'est un crève coeur de n'avoir qu'une semaine devant soi ce qui oblige à poursuivre sa route sans voir les autres réserves de la région....

Prochaine étape, l'insolite royaume du Swaziland..

A + ....

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Afrique du Sud
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 20:24

Nous à La Réunion, on est déja rentré depuis le 17 aout ...

Maintenant c'est votre tour !

Alors, pour fêter ça....

Un éditorial qui m'a touché de notre journal favori, le Quotidien de La Réunion ...

Le journaliste y sortait de son ton habituel, détaché et tentant de prendre du recul sur les choses, en dédiant visiblement ce commentaire à son fils...

"Je m'appelle Nathan et j'ai dix ans.

L'année prochaine, je serais au collège.

En attendant, j'en profite, je fais partie des costauds dans la cour de récré, mais je sais quand même, déja, que la loi du plus fort ne dure qu'un temps et qu'il me faudra d'autres arguments pour devenir un homme.

Alors maitresse, , je t'écris aujourd'hui comme on écrit au Père Noel...

Oh, je sais que si mes parents s'y sont mis à deux pour faire un âne comme moi, tu n'arriveras pas toute seule à faire de moi un génie (ça c'est une blague que j'ai entendu sur You Tube ! ).

(.......)

Mais je te demande solennellement de m'apprendre à comprendre la vie... Je ne veux pas devenir un mouton sans cervelle.

Tu vois...je suis motivé.

Je veux déja en faire plus que le programme des huit années qu'il me reste avant le bac.

Les dates de l'histoire de France, la maitrise de l'anglais, les théorèmes des mathématiciens grecs, la critique de la raison pure et les secrets de la photosynthèse ne me suffisent pas.

Je veux qu'on me parle de mon pays, de sa culture, de ses racines.

Je veux comprendre pourquoi mes parents se déchirent. Tu ne t'attendais pas à cette question? Mais j'en ai plein d'autres dans mon cartable....

Pourquoi les gens sont racistes?

Pourquoi la violence?

Pourquoi l'injustice?

Pourquoi la drogue?

J'imagine bien que les réponses ne sont pas dans les livres scolaires ni dans les textes des réformes, mais c'est quand même toi, maitresse, qui va m'accompagner pendant toutes ces heures.

Un jour, dans longtemps, j'aurais oublié toutes les leçons que tu m'auras apprises mais je n'oublierai pas tes efforts pour m'avoir écouté et ouvert les yeux.

Je compte sur toi..."

Je dédie cet article à tous les petits bonhommes et les petites filles qui vont partir de chez eux la semaine prochaine au petit matin, les yeux embrumés et leur gros cartable sur le dos...

Et aussi...

A un tout jeune prof de philo remplaçant du Lycée Alain Fournier en 1976 à qui j'ai demandé (en parfait benêt de la filière scientifique qui comptait bien profiter des heure de philo pour faire ses devoirs de maths) :

"Ca sert à quoi la philosophie, monsieur ?"

Et qui m'a répondu :

"Ca sert à chercher à comprendre le pourquoi des choses et à vouloir penser par soi-même"

Cette phrase m'a sorti de l'enfance.. et elle ne m'a jamais quitté...

Allez..Nou ar trouv... et bonne rentrée à tous !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans La di la fé....
commenter cet article