Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 15:23

Pour refermer la page sur notre escapade à Mayotte,

un article pour rappeler pourquoi on l'appelle 'l'ile aux parfums".

 

Le saviez-vous, les Comores, petits bouts de terre perdus dans le canal du Mozambique,

étaient le premier producteur mondial d'un produit fondamental pour l'industrie du luxe....

Et nous sommes allés sur un site de production (!) que je vous livre en photo.

 

IMGP0261-copie-1.jpg

 

Dans les hauteurs du centre de l'ile, on retrouve des alambics comme celui-ci..

petite exploitations artisanales fonctionnant au bois, (qui commence, comme ailleurs, à se  faire rare...)

et ou on ne distille pas de l'eau de vie...mais l'essence d'Ylang Ylang...

 

Direction l'écomusée de l'Ylang et de la vanille, à Jimaweni sur la cote ouest pour en savoir plus...

attentifs (surtout moi!) aux explications d'une charmante boueni ..

 

IMGP0270bis

 

L'essence d'Ylang Ylang est un mythe depuis les années 20 chez les parfumeurs,

et sert de base à nombre de parfums célèbres.

Egalement pour les amateurs de la théorie (fumeuse?) des vertus médicales des huiles essentielles,

l'essence d'Ylang Ylang est parée de mille vertus..

En vilain sceptique, j'ai vu louer sur internet ses vertus sédatives et mais aussi ses vertus aphrodisiaques !!

Une question de subtil dosage, sans doutes..

Ne pas se tromper de posologie !

 

Plus sérieusement, la technique de distillation est particulièrement pointue aux Commores,

longtemps les leaders dans ce domaine avec un produit de qualité renommée...

jusqu'à ce que la production malgache avec sa main d'oeuvre de misère fasse s'effondrer les cours...

et entame le déclin de cette activite, jusqu'ici une des rares activités dynamiques  à Mayotte...

le dur labeur de la distillation peine maintenant  à faire vivre une famille..

et les nouvelles générations s'en détournent.....

 

IMGP0268.jpg

 

Voici une image de l'arbre, tel qu'il est dans les exploitations,

taillé pour rester à hauteur d'homme, afin d'accéder aux fleurs,

alors qu'à l'état sauvage c'est un vrai arbre tout en hauteur,

dont on remarque la senteur en fin d'après-midi en bas de son immeuble..

quand les fleurs libèrent leur parfum entêtant ...

 

IMGP0266.jpg

 

La fleur d'Ylang Ylang, dont les pétales sont détenteurs de la précieuse substance,

substance dont, sacrilège, les chimistes ont déterminés la composition précise

en benzoate de je ne sais quoi et autres noms barbares,

ce qui fait qu'on peut maintenant fabriquer le parfum industriellement (comme la vanille..)

 

Alors à Mayotte, on tente de sauvegarder cette activité qui a fait la renommée des Comores...

Mais ne nourrissant plus guère son homme, elle décline au profit de Madagascar..

avant qu'on ne le fabrique bientot en usine chimique...

 

Tout fout le camp...

 

Alors, faites un effort, belles séductrices, la prochaine fois que vous irez acheter votre parfum préféré..

 

695058.jpg

 

Une pensée pour la corvée de bois à la machette, nécessaire pour  alimenter

l'alambic qui a distillé l'essence d'Ylang Ylang de  votre parfum..

 

IMGP0247.jpg

 

Là bas.... à Mayotte...

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Mayotte
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 14:51

Une semaine, ca ne suffit pas pour trouver des réponses à des problemes inextricables..

mais à Mayotte, un aussi court séjour suffit pour se poser des questions....

 

En effet, si l'histoire vient de jouer à séparer le destin de Mayotte de celui des Comores

avec la départementalisation au mois de mars 2011, la géographie n'est pas d'accord..

Une carte des Comores suffit à s'en persuader...

 

comores distances

 

L'ile de Mayotte, en bas à droite fait partie à jamais de l'archipel des Comores,

et c'est un non sens géographique d'avoir accepé d'en faire un département francais

qui va évoluer vers un niveau de vie insolite

à proximité de la misère des iles voisines qui sont sensées regarder ca

sans bouger à quelques dizaines de kms de distance ...

 

Alors au dela des paysages du billet précédent...

 

IMGP0199.jpg

 

L'ile bruisse d'une population vivante et colorée ou l'oeil est attiré par les "salouvas",

les vetements aux riches couleurs des belles "Bouenis"  (les femmes)

qui égayent le spectacle des taches quotidiennes, comme ici la queue pour l'essence...

 

Seulement voila....une réalité majeure est que sur une population d'environ 230 000 habitants...

On estime qu'il y a un tiers (oui , un tiers !) de clandestins venus des iles voisines (ou de Madagascar)

Allez..on les cherche...une personne sur 3 de la photo...

a votre avis qui est de Mayotte, qui est d'Ajouan ?

 

Alors la réalité c'est quoi ?

C'est  un Mamoudzou (la capitale) bruyant et embouteillé..

 

IMGP0197.jpg

 

Mamoudzou ou l' on voit des bidonvilles occupés par les clandestins à flanc de collines

à quelques mètres des immeubles résidentiels (en haut sur la photo),

de plus en plus souvent gardés et fermés avec des fenètres a barreaux

parce qu'on s'étonne d'une délinquance qui commence à devenir réelle.;

mais comment s'étonner quand on voit les enfants faire les poubelles tous les jours en bas de l'immeuble ...?

 

Nous sommes allés voir des collègues médecins dans une belle villa avec piscine et home cinéma...

Le chemin qui monte à leur maison cotoie des baraques en tole de bric et de broc et des enfants en guenilles...

Alors comment penser qu'il n'y ait pas de problemes ?

 

IMGP0382.jpg

 

Les enfants, je les ai vus en contre bas de notre immeuble,

ils jouent a la police des frontieres .. à celui qui attrappe les clandestins...

Police des frontières qu'on voit faire du chiffre à la chasse aux clandestins

(Le saviez vous ? les 2/3 du chiffre annuel de reconduite à la frontière est "fait" ici à Mayotte...),

 

Enfants de clandestins qui se cachent en voyant la PAF sur le chemin du collège,

ou ceux devenus enfants des rues, car  les parents ont été attrapés et renvoyés ,

et que les parents  ont choisi de les cacher et de les laisser la,

parce que dans leur esprit  tout vaut mieux pour leurs enfants que les Comores ?

 

IMGP0368.jpg

 

Alors, les gens se débrouillent et vendent ce qu'ils peuvent au bord des routes,

travaillent au noir dans les champs ou dans la construction,

main d'oeuvre docile et pas chère, jetable quand on a plus besoin d'elle,

les Mahorais de souche défilant contre l'immigration quand des ONG protestent à ce sujet,

alors qu'ils sont les premiers a utiliser la main d'oeuvre pas chère,

maintenant qu'apparait la législation francaise, les charges, les taxes et que c'est bien plus facile

de donner quelques euros à un clandestin....

 

IMGP0376.jpg

 

Et les medecins que nous sommes pensent à la CMU qui arrive

et qui va faire disparaitre les dispensaires gratuits ou l'on soignait tout le monde,

On va demander bientot une carte Vitale alors qu'une personne sur 3 n'en aura pas...

Et ca va ou, dans une petite ile, une personne sur 3 qui n'a droit à rien...?

 

On les reconduit aux Comores et..ils repartent dès qu'ils peuvent par le prochain bateau...

 

Les Kwassa-kwassas....

petites embarcations  fragiles qui "passent" les gens d'Anjouan à Mayotte en une nuit de traversée en pleine mer

dans des conditions souvent sordides et moyennant une petite fortune,

avec des centaines de personnes par an qui n'arrivent pas au bout du voyage...

 

quoicaquoica1.jpg

 

Des gens poussés à l'extrémité d'un voyage souvent tragique

par la misère...prets à payer une fortune ou "en nature" pour les femmes...

Des malades qui viennent trouver des soins qui n'existent pas aux Comores, à l'hopital de Mamoudzou

Des femmes enceintes qui veulent accoucher en France dans l'espoir d'une vie meilleure pour leur enfant

muni du  précieux sésame d'etre né sur le territoire francais..

 

quoicaquoica2.jpg

 

Une BD lucide et terrible sur la réalité humaine de Mayotte, par..

un collègue (eh oui.. un medecin..!) que je vous recommande...

(je lui ai emprunté le titre de cet article..merci à lui)

 

droitdusol.jpg

 

Alors, pour finir....Mayotte...qu'en dire ?

Bien sur,  oui....y aller pour découvrir  ce nouveau et insolite département qui a demandé à être francais,

recréant un bout d'Afrique dans la république francaise...

Un séjour à mille lieux de la vie en France...

(maintenant qu'un tout nouveau vol direct relie Paris et Mayotte)

Mais en se préparant au choc d'une réalité humaine interpellante..

 

Moi, j'en suis revenu avec l'envie de participer aux missions médicales qui se développent

pour tenter de répondre (un peu) aux besoins .. de tous ces gens...

au moins sur le plan médical....

et puis...pour aider les collègues qui travaillent là-bas

à offrir une autre image de la France que la police des frontières...

 

La France,  ca n'est pas que la PAF, sacré bon sang !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Mayotte
commenter cet article
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:34

Une première lecture de notre semaine dans l'ile..version "carte postale".....

Celle de deux "M'Zungus", (traduisez des blancs), en vacances....sur les routes de la grande terre...

 

Logés chez notre amie Jacqueline, dans la capitale Mamoudzou, et disposant de sa voiture, nous n'avions qu'à faire le plein de ballades autour de l'ile, loin de l'agitation de la capitale...

En quittant les embouteillages de Mamoudzou, l'ambiance devient vite .....

champetre ....à Mayotte, ou il n'existe pas de feux rouges...

Ce n'étaient donc que  plages désertes et ballades en pleine campagne, sans oublier les joies du lagon...

 

IMGP0213

 

Au Nord, la presqu'ile de Handrema, réservée aux marcheurs car la route n'y va pas, ...

 

IMGP0224

 

En redescendant vers  l'Est, face aux ilots de M'tsamboro, paradis du snorkelling,  une succession de petits villages et de plages secrètes ( en semaine, parce que le dimanche il ya les pique-niques...géants).

Mais, comme nous y étions pendant le Ramadan, on n'a vu sur les plages perdues que des gens venus en bateau faire la corvée  de bois du village vosin ...

 

IMGP0183.jpg

 

En fin d'après-midi les peu farouches makis se montrent, en quete de quelqu'offrande de banane..

 

IMGP0275

 

En continuant vers le Sud sur la facade Est, une plage a proximité de Sada, ou on voit apparaitre les baobabs, absents du Nord, plage ou on se sent toujours aussi a l'écart du monde...

 

Un route traverse les hauteurs de l'ile, pour des décors différents,

où, puisque Mayotte est devenue  un département..

 

IMGP0254.jpg

 

Il ya un GR, mais oui ! qui chemine dans les hauteurs offrant de belles vues montagneuses avec le lagon en toile de fond...

 

On croise sur le chemin les ouvriers et ouvrières agricoles menant leur vie à un autre rythme...

 

IMGP0248.jpg

 

En continuant vers l'extreme Sud, la prequ'ile de Boueni offre ses décors de carte postale..

 

IMGP0278.jpg

 

Son point culminant le mont Choungui culminant à 600 m,

 

IMGP0322.jpg

 

accessible à ceux qui n'on pas le vertige, pour une vue magnifique à 360 °

 

C'est ici, à l'extreme sud,  qu'est la plage de N'Gouja et ses  tortues  accessibles au plus grand nombre a quelques metres de la plage...

 

IMGP0177.jpg

 

En des lieux plus calmes et en bivouacant la nuit, on peu assister à la ponte avec beaucup d'émotion et de respect pour ce processus fragile..

 

IMGP0312.jpg

 

Toujours dans la presqu'ile de Boueni,  des paysages inattendus de couleur ocre, dénudés par l'érosion, apellés ici , les "padzas"...

 

Et de belles et longues ballades en bord de mer , notamment vers la plage réputée de Sazilé, lieu de pique-nique des excursions touristiques le midi et de ponte des tortues la nuit si on vient y bivouaquer...

 

IMGP0304.jpg

 

Ambiance  lagon et tons de bleu qui font ressurgir des images ..que vouz avez déja vues sur un autre blog,

il y a .. eh oui... deja deux ans...

 

mais, ici à Mayotte, il ya les baobabs pour ne pas oublier qu'on est proche de l'Afrique et non en Polynésie...

 

IMGP0349.jpg

 

Et les baobabs, il faut se rendre à l'évidence, Marianne  est fan !

 

IMGP0338.jpg

 

Voila ....

Des images de Mayotte en première lecture, version vacances et carte postale..

Bientot un autre article pour une deuxieme lecture, moins idyllique..

 

En attendant, kwaheri !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Mayotte
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 16:11

"Bienvenue à Mayotte" en shimaoré, la langue majoritaire, ici...

 

Nous avons passé une semaine dans cette ile qui nous a laissé des sentiments forts, contrastés, et une vraie émotion ou se mélangent des paysages totalement différents de La Réunion, un sentiment "d'ailleurs" devant la culture et le mode de vie..et de profondes interrogations sur ce qui s'y passe sur le plan humain...Il n'y aura pas trop de quelques articles pour esquisser tout ca....

 

D'abord un rappel d'un peu de géographie de l'océan indien..

 

Ocean Indien-carte

Juste pour bien comprendre en repérant Mayotte dans le canal du Mozambique, entre Afrique et Madagascar, que cette ile fait partie de l'archipel des Comores, et que si l'histoire vient d'en faire deux entités différentes , c'est une aberration géographique et humaine, les iles étant à jamais liées ...on en reparlera...

 

L'arrivée à Mayotte est beaucoup plus haute en couleurs et en dépaysement qu' à La Réunion...

 

D'abord, il s'agit des des plus grands lagon du monde et le paysage à l'atterrissage avec la barrière et les tons de bleu rappellent des souvenirs...d'ou vous savez...

 

Puis la particularité c'est qu'il y a deux iles, et l'aéroport est sur..la plus petite, appellée...Petite Terre !

 

CarteMayotte_jpg-copie-1.jpg

 

C'est dans une bruyante et joyeuse cohue qu'on récupère les bagages et qu'on se fraye un chemin jusqu'au controle de douane, avant de tomber sur une escouade de taxis pour une course de quelques kms, jusqu'à un bac pour traverser le bras de lagon..

 

IMGP0149.jpg

 

A Mayotte, on dit : "On barge.." !

 

Au milieu des belles en costumes colorés, des rires et meme des chants...

De preference, ne pas louer de voiture a l'aéroport, les quelques places de voiture dans la barge etant rares et la rampe de debarquement, à angle ..aigu.. à risque pour la belle auto de location !

 

IMGP0151.jpg

On débarque à pied  sur la place centrale embouteillée de Mamoudzou, la capitale,  en face du marché...un peu étourdis par cette ambiance....et on cherche un taxi dans la cohue pour quelques sous pour vous emmener a destination...

 

IMGP0194.jpg

 

Ca y est...on  est à Mayotte..et ...ce choc, ...mais oui... c'est une sensation qu'on reconnait soudain, une sensation.....africaine !

 

Alors pêle-mêle, avant de détailler plus avant dans d'autres articles, quelques images d'une semaine dans ce département qui étrenne sont  nom tout neuf de "francais" dans un sentiment un peu  insolite.....

 

IMGP0286.jpg

 

Des plages désertes au bord d'une vegetation luxuriante...

( désertes en semaine ! parce que le week-end...c'est bondé pour les pique-niques comme dans toutes les iles..

ici, les pique nique du dimanche, on appelle ca les Voulés)

 

IMGP0292

 

On peut s'y livrer à ces clichés touristiques...

Après tout, on est en vacances !

 

IMGP0217.jpg

 

Le tour de l'ile emmène rapidement loin de tout, avec ici les iles de M'Tsamboro, au nord, sous l'égide bienveillante de la mosquée en ces Commores musulmanes..

 

IMGP0272.jpg

 

Au Sud direction..les baobabs....qui renforcent le dépaysement et font irrésistiblement penser à Madagascar..

d'autant que....

 

IMGP0191.jpg

 

Il y a des lémuriens !!

Une seule éspèce, ici contrairement aux très nombreuses éspèces de Mada..Ce sont ..les Makis..

des stars, ici, pas farouches, pourvu qu'il y ait quelques bananes à grapiller.et effectivement...ils sont craquants...

 

Enfin, l'immanse lagon est une ressource inépuisables pour les amateurs...avec en particulier , la possibilité de contempler des tortues en snorkelling tout bête (tortues d'habitudes farouches et sauvages), comme ici sur la plage réputée pour cela de N'Gouja, à l'extrème sud de l'ile...

 

IMGP0173-copie-1.jpg

 

Une semaine de découverte trop riche pour un seul article ..

 

A suivre, avec nos deux reporters sans frontière toujours aux aguets..

 

IMGP0314.jpg

 

En attendant, le blog d'O et M vous révèle pourquoi quand on parle de l'ile, ici, on parle d'Hippocampe...

c'est parce que son tourne la carte de l'ile de 180 °...Surprise !

 

CARTE-MAYOTTE.gif

 

Allez , au revoir pour aujourd'hui, ou plutot en shimaoré :

Kwaheri !

Repost 0
Published by olivier et marianne - dans Mayotte
commenter cet article